mardi 2 décembre 2014

Henri Laborit aurait eu 100 ans...

Henri Laborit est né le 21 novembre 1914 à Hanoï, alors en Indochine française, et décédé le 18 mai 1995 à Paris. 
Médecin chirurgien et neurobiologiste, il introduisit en 1951 l'utilisation des neuroleptiques, révolutionnant la psychiatrie, et celle du GBH en 1960, révolutionnant l'anésthésie. Il était également éthologue (spécialiste du comportement animal), « eutonologue », selon sa propre définition (spécialiste du comportement humain) et philosophe.

Il s'est fait connaître du grand public par la vulgarisation des neurosciences, notamment en participant au film Mon oncle d'Amérique d'Alain Resnais.

En tant que chirurgien, Henri Laborit s'est intéressé à la qualité de l'anesthésie et plus particulièrement à la neuroleptanalgésie, ce qui le conduisit à deux premières grandes découvertes :

- De 1950 à 1952, il met au point la technique de l'hibernation artificielle, qui va révolutionner la chirurgie.

- En 1951, il introduit la 4560 RP chlorpromazine, le premier neuroleptique au monde. Cette molécule, commercialisée sous le nom de Largactil, est utilisée dans le traitement de la schizophrénie.

Il s'oriente par la suite vers l'étude des mécanismes liés au stress. En 1958, il crée le laboratoire d’eutonologie.
Il y travaille avec son équipe à l’Hôpital Boucicaut et en est le directeur jusqu'à sa mort.
(source WikiPédia)

Lire  « Henri Laborit aurait eu 100 ans, playdoyer pour une relecture de son œuvre. »

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire