mardi 21 octobre 2014

Promotion de la bientraitance face à la maltraitance…


"La promotion de la bientraitance et son corolaire la prévention de la maltraitance sont des enjeux majeurs pour le système de santé aujourd’hui. "

Elle favorise :

- l’implication des usagers dans leurs soins, dimension centrale de la qualité, de la sécurité des soins ;
- la qualité de vie au travail, en se centrant sur le sens du travail ;
- le développement de la démocratie sanitaire.

La Haute Autorité de Santé (HAS) montre une implication forte sur le sujet depuis plusieurs années. La parution du rapport de l’étude réalisée en 2009 sur la maltraitance ordinaire, par le cabinet Claire Compagnon conseil en a été un premier témoignage. 
La promotion de la bientraitance a depuis été intégrée dans le manuel de la certification V2010.




Lutter contre la maltraitance est un devoir, mais il y a des conditions environnementales qui doivent impérativement être prises en considération, ainsi le manque de personnels dans certains services fait qu'il est difficile de prendre du recul et d'évaluer les prises en charge  des patients en y intégrant du temps pour la communication notamment avec ces derniers, les soins ce n'est pas tout il y a encore bien du chemin à faire dans la pratique pour combler certains vides cruciaux et ainsi pouvoir promouvoir la bientraitance autrement que sur le papier...
Car, ne nous y trompons pas les résultats en la matière peuvent dans la réalité être corrects que si la présence des soignants aux côtés des personnes demanderesses est effective en terme de temps, or, le temps manque et il est inutile de tourner autour du pot, c'est une vérité incontournable, à force de réduire les effectifs il est difficile de ne pas tomber dans...une maltraitance toute relative mais bien significative d'une charge de travail trop grande pour pouvoir faire mieux que le minimum...
"La Vie Hospitalière" pointe de l'index  particulièrement des établissements privés pour personnes dépendantes qui font l'économie de personnels diplômés et compétents, nous avons des exemples et la connaissance de cas de maltraitance extrèmes voire à la limite d'être jugés en cour d'assises...
 
Pour ne pas conclure...

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire