vendredi 17 octobre 2014

EBOLA : Armes, drames et larmes...

165 médecins et personnels de santé cubains sont arrivés en Sierra Leone, et 296 autres médecins et personnels de santé arrivent au Libéria et en Guinée
Les effectifs médicaux cubains sont de loin le plus grand contingent envoyé par un Etat pour combattre l’Ebola, une action humanitaire qui mérite d’être saluée à sa juste valeur, elle est digne et exemplaire rien à avoir avec les 3.000 militaires envoyés par les U.S.A. qui font eux aussi de l’humanitaire à en croire certains médias (sic)…
Quand même, « La Vie Hospitalière » s’interroge sur l’EBOLA qui vient à point nommé…maintenant l’actualité ne fait plus la part belle aux conflits qui font bien plus de morts en Palestine, en Ukraine, en Irak, en Lybie, au Mali etc etc

 Le virus Ebola appartient au genre Ebolavirus de la famille des filovirus comme le virus Marburg.  

Le silence des armes serait pourtant une bonne chose pour l’humanité toute entière.

Quant à l’EBOLA déjà au début du mois de septembre  et… « selon les autorités nigérianes, il n'y a plus de patient d'Ebola en observation mais l'OMS attend 42 jours, soit deux fois la période d'incubation, pour déclarer qu'un pays n'est plus touché par la maladie.
Le Nigeria n'ayant plus signalé de cas depuis le 8 septembre, c'est le 20 octobre seulement que l'OMS sera en mesure de se prononcer ( si aucun nouveau cas apparaît).
L'épidémie qui sévit en Afrique de l'Ouest depuis le début de l'année a touché en juillet le Nigeria, le pays le plus peuplé d'Afrique. Le virus y a infecté 20 personnes, parmi lesquelles huit sont mortes selon l'OMS. »
L’EBOLA semble ne pas être assez puissant pour détruire une partie de l’humanité, dommage pour... les laboratoires qui déjà allaient proposer des « vaccins miracles » ignorant probablement que l’EBOLA a déjà des traitements connus pourtant depuis quarante années (sic)…ceci écrit en passant...
Mais on n'arrête pas le progrès, et, un vaccin expérimental contre l’ Ebola sera bientôt testé, le gouvernement canadien a  donné les premières doses à l'Organisation Mondiale de la Santé (OMS) dont le siège est à Genève (pour rappel).
Ces flacons seront stockés aux Hôpitaux Universitaires de Genève (HUG), en attendant des essais cliniques...rien ne semble presser...

Comme quoi la recherche a encore de l’avenir dans ce monde où le profit semble être le pire des maux...




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire