samedi 2 avril 2016

POISON D’AVRIL POUR LES MARIONNETTES DU POUVOIR ?


Malgré la pluie des milliers de personnes se sont déplacées pour manifester le 31 mars contre la loi El Khomri, et nous avons constaté une colère grandissante, une colère qui devrait faire réfléchir les élus,  les représentants de çi  et de ça, de tout et de rien…c’est au pied du mur que l’on voit le maçon dit- on…
« Un élan populaire est en train de naître ! » c’est ce que déclare  le collectif  (né dans l’élan du film Merci patron !, de François Ruffin) .
Alors que la manifestation du 31 mars se terminait à l’appel des syndicats étudiants (UNEF…) et d'unions syndicales professionnelles  (CGT, FO, SOLIDAIRES…)  un nouveau rassemblement était prévu Place de la République à l’appel du mouvement citoyen « Convergence des luttes ».
Quoi qu’il en soit le peuple bouge, les citoyens et citoyennes en ont assez de supporter les conditions révoltantes (et c’est peu écrire) qui sont de plus en plus imposées aux travailleurs, aux chômeurs, aux retraités …l’avenir ce n’est pas ce qu’ils veulent nous préparer, l’avenir de notre pays se doit d’être synonyme  de réels progrès pour tous sans aucune exception .
Alors il ne faut pas s’étonner que des mouvements citoyens tels que  "Nuit Debout"  apparaissent, c’est la conséquence de la colère des citoyens et citoyennes qui constatent que réformes après réformes leurs droits et acquis sont insidieusement  altérés et même  supprimés pour ne laisser la place qu’à  un avenir  sans lendemains heureux, la précarité, la misère, l’insécurité etc etc  ce sont là des réalités à vivre, à supporter pour beaucoup de jeunes, de moins jeunes et de personnes âgées…

Cette mobilisation vise d’abord à rassembler et à libérer une parole citoyenne inaudible dans les cadres étriqués de la représentation politique traditionnelle, et bien évidemment syndicale, car il faut ajouter que certaines organisations syndicales ne représentent pas vraiment les intérêts des travailleurs dans la situation actuelle, ainsi la CFDT a préféré ne pas rentrer dans le jeu contestataire, mais il n’y a pas que ce syndicat bien évidemment, l’absence de certains est assez significatif sur une certaine tromperie intellectuelle... des guignols, en fait qui rejoignent bien d’autres marionnettes…et c'est peu écrire...

Le collectif  "Convergence des luttes" estime qu’il faut rassembler les étudiants, les salariés (du privé comme du public bien évidemment ), sans oublier les chômeurs et tous les autres , les laissés pour compte,  « Nuit Debout » est une initiative citoyenne qui apparaît complémentaire au mouvement syndical contestataire qui se profile depuis des jours et des jours, la colère gronde et il n’y a pas de fumée sans feu…


Si les manifestants réclamaient au départ le retrait de la loi El Khomri, de nombreux débats et des discussions sur différents sujets ont été abordés dès le début de la soirée : 35 heures, état d’urgence, politique étrangère ont fait partie des sujets abordés.
Des tentes ont été installées pour accueillir ceux qui comptaient passer une seconde nuit Place de la République, « Nuit Debout » a rassemblé bien des citoyens et citoyennes la nuit du 31 mars, et  l’action qui a été reconduite le 1er avril a démontré que le temps des marionnettes semblait révolu.

Vivre debout, dignement  et libre voilà en fait  pour « La Vie Hospitalière » notre conclusion.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire