dimanche 17 avril 2016

Imagerie médicale : Un laboratoire lance une campagne d’information sur les rayons X


Bayer vient de lancer une campagne d’information « les rayons X et moi » sur le thème : « On a tous une histoire avec les rayons X ». Son objectif : informer les patients de la nécessité de conserver et de partager l’historique de leurs examens radiologiques avec les équipes des professionnels de l’imagerie médicale.

« Les examens d’imagerie médicale permettent d’établir un diagnostic et de suivre efficacement certaines maladies. Cependant, ces examens sont source d’irradiation aux rayons X, qui même s’ils sont de faible intensité (1), doivent être surveillés », rappelle le groupe dans un communiqué.

Le but de la campagne est de donner aux patients amenés à faire des examens radiologiques quelques conseils simples mais importants, tels que : « Bien conserver les clichés et les comptes rendus de tout examen », « Signaler aux professionnels de santé, tout examen déjà pratiqué, sa date de réalisation ainsi que l’organe ou la zone anatomique concerné »…
Cette campagne est déployée via un site internet informatif et pédagogique, www.rayonsxetmoi.fr, élément central de la campagne proposant entre autre un Quizz pour tester ses connaissances et des conseils pour bien préparer son examen radiologique, ainsi qu’une affiche pour la salle d’attente et un mini-guide radiologique destinés aux patients et diffusés dans les cabinets médicaux.

(Source : BAYER)

Rappelant que..." les rayons X sont constitués de photons dont la longueur d'onde est comprise   entre 0,01 nanomètre et 10 nanomètres (environ), avec des fréquences de 30 pétahertz à 30 exahertz "... qui traversent l'organisme ne l'oublions pas...

Autre chose : "...il convient de différencier les rayons X des rayonnements liés aux atomes, car souvent il y a une confusion sur l'Internet ce qui démontre une méconnaissance pour bien des personnes qui s'autorisent à dispenser leur science sur l'Internet et qui ferait mieux de ne rien écrire sur ces sujets qui requièrent, au moins, des connaissances scientifiques de base."


(Source : APRI)


1) Concernant les "faibles doses de rayons X", l'Association pour la protection contre les rayonnements ionisants (APRI) a toujours dénoncé le fait qu'il n'y a pas de dose qui ne soit pas sans risque. Le docteur Pierre Pizon  et Jean Pignero de l'APRI ont été les premiers à alerter des dangers des faibles doses pour la santé, aujourd'hui, le temps passant les risques liés à l'accumulation des faibles doses ( rayons X ou autres) ne sont plus écartés, c'est au moins une bonne chose, encore faut-il faire appel aux radiographies uniquement quand elles sont nécessaires et éviter toutes expositions aux rayons X de manière systématique.






Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire