vendredi 27 novembre 2015

Les syndicats de l'AP-HP considérent Martin Hirsch, le directeur général de l'AP-HP, comme un « profiteur de guerre »...


Martin Hirsch s'identifie à un « profiteur de guerre » qui « veut profiter de cette période d’état d’urgence pour passer en force » pour appliquer sa réforme d’allongement de la durée du travail. Les syndicats appellent à « poursuivre la mobilisation et les assemblées générales ». 

Tel un profiteur de guerre, Martin HIRSCH, directeur général de l’Assistance Publique Hôpitaux de Paris (AP-HP), abuse de cette période d’état d’urgence, qui interdit toute mobilisation sociale, pour passer en force le projet de réforme de Marisol Touraine, ministre de la Santé et de son gouvernement ! 

Lors des attentats, les personnels se sont spontanément mobilisés, ils ont démontrées leurs valeurs,  et leur attachement au Service Public. Les consignes administratives relatives au Plan blanc n’ont été effectives que le lendemain. Hypocrites, insultes et mépris sont les nouvelles formes de dialogue social du gouvernement!
 
C’est ce que dénonce l’intersyndicale centrale AP-HP des six syndicats CFE-CGC, CFTC, CGT, FO, SUD et UNSA (par ordre alphabétique)  dans le communiqué ci-dessous :


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire