lundi 21 juillet 2014

Respecter et faire respecter le droit humanitaire international !

Le droit international humanitaire fait partie du droit international, qui régit les relations entre États.
Il vise à limiter les effets des conflits armés pour des raisons humanitaires, à protéger les personnes qui ne participent pas, ou plus, aux hostilités, les malades et les blessés, les prisonniers et les civils, et à définir les droits et les obligations des parties à un conflit dans la conduite des hostilités.

Comme il s’agit de droit, le droit humanitaire impose des obligations aux parties engagées dans un conflit armé. Celles-ci ne doivent pas seulement respecter le droit, elles ont aussi l’obligation de le faire respecter. 
Fermer les yeux n’est pas une attitude acceptable.

Croix Rouge Internationale (CICR)

Pour plus d'informations


Un des ambulanciers blessés (© Croissant-Rouge palestinien)





Lire aussi ; Israël et les territoires occupés : civils et personnel médical font les frais du conflit










4 commentaires:

  1. Voir le site Palsolidarity.com, c'est purement édifiant !

    http://palsolidarity.org/2014/07/human-rights-defenders-under-live-fire-one-dead/

    RépondreSupprimer
  2. L'armée israélienne utilise des bombes à fléchettes contre les civils :

    http://www.slate.fr/story/90113/armee-israelienne-flechettes-gaza

    RépondreSupprimer
  3. L'actualité au 22 juillet 2014 :

    Cinq hôpitaux bombardés dans la Bande de Gaza !
    Témoignage d'un médecin:
    « Notre hôpital a été visé par des canons de chars, témoigne un médecin de l' hôpital Al-Aqsa à Gaza qui, lundi, a essuyé des frappes israéliennes. Le premier obus a touché le parking. Il a détruit trois ambulances et blessé trois secouristes. Après, ils ont visé le troisième étage, qui abrite les services de médecine interne, de chirurgie et le bloc opératoire. L'une des conséquences du bombardement est que la station d'alimentation en oxygène des soins intensifs est tombée en panne. »

    « lls visent des objectifs civils »

    « Ce n'est pas le premier hôpital qui a été bombardé, et je ne pense pas que nous soyons le dernier, poursuit le médecin, car il s'agit d'attaques criminelles. Ils avaient déjà bombardé l'Hôpital européen de Gaza et l'hôpital Al-Wafa, qui a dû évacuer les blessés. Ils ont bombardé aussi une clinique d'handicapés ; il y a eu trois patients tués et trois blessés. Les bombardements ont touché aussi l'hôpital de Beit Hanoun. Et maintenant, le nôtre, l'hôpital Al-Aqsa, ça nous fait donc 5 hôpitaux bombardés. Ils visent des objectifs civils, car nos institutions sont ouvertes à tous. Le monde entier peut venir vérifier : il n'y a pas de menaces, il n'y a rien dans les hôpitaux. »

    De fait, il est évident que ces actes sont apparentés à des crimes de guerre.
    Mais que fait le gouvernement français lui qui a su polémiquer avec une certaine arrogance contre la Russie suite au conflit en Ukraine ?

    RépondreSupprimer
  4. Voir les communiqués de l'Union Juive pour la Paix :

    http://www.ujfp.org/

    Il est écrit notamment (article du 26 juillet):

    "L’armée israélienne a tué 20 Palestiniens partout dans la bande de Gaza ce matin avant le début de la trêve humanitaire
    L’armée israélienne viole cette trêve et continue à bombarder, notamment au nord de la bande de Gaza
    L’hôpital de Beit Hanoun au nord de la bande de Gaza a été bombardé.
    Les secouristes ont sorti plus de 100 cadavres sous les décombres
    C’est terrible !
    Les Palestiniens de Gaza sont en train de constater l’ampleur de la destruction massive
    C’est horrible ! "

    RépondreSupprimer