lundi 20 janvier 2014

Peut-on faire de l’Hôpital une entreprise?...

Les réformes intervenues ces dernières années ont fortement ébranlé le fonctionnement de l’hôpital public français. L’association NB3NP (collectif de soignants créé en 2012 pour dénoncer les dégradations de l’hôpital et des conditions de travail des équipes) et les Économistes Atterrés organisent une rencontre-débat autour de chercheurs et de professionnels afin de dessiner les contours de ce que devrait être la « réforme de l’hôpital » aujourd’hui. Une initiative soutenue par Marianne.net Depuis une trentaine d'années l'hôpital est la cible des attaques du New public management. Jusqu’au début des années 1990, l’introduction de méthodes de management, issues du secteur privé, s’est faite de façon homéopathique (centres de responsabilité en 1983, …). Le discours autour de l'hôpital-entreprise tend alors à se développer, mais reste confiné aux premiers cercles du pouvoir politique. C’est à partir de 1991 (Loi Évin) que la cohérence des réformes se renforce : il s'agit d'introduire dans les établissements une démarche par projet. On voit alors fleurir les instances de concertation et se mettre en œuvre des techniques de management participatif. Celles-ci se manifestent d’une part par la rationalisation des flux de patients, la standardisation des procédures de soins, mais également par la mise en place de nouveaux types de chronomètres pour mesurer le travail et évaluer les personnels. Les réformes de 2005 et 2009, marquent une nouvelle étape en généralisant de nouvelles méthodes de gestion et en obligeant les établissements à se structurer autour de dispositifs incitatifs (contrats de pôles, …). Ainsi, les réformes intervenues ces dernières années, et plus particulièrement la mise en œuvre de la T2A ont fortement ébranlé le fonctionnement de l’hôpital public français. La réforme du financement conduit en effet le système hospitalier à mimer le marché et à remettre en questions ses principes fondateurs. La T2A accélère la sélection des patients, la baisse de la qualité des soins et la suppression des activités non rentables. Les réformes ont donc eu des conséquences importantes sur le fonctionnement de l’hôpital se répercutant sur les conditions de travail des personnels soignants et la qualité des soins offerts aux patients. L’association NB3NP (collectif de soignants créé en 2012 pour dénoncer les dégradations de l’hôpital et des conditions de travail des équipes) et les Économistes Atterrés organisent une rencontre-débat autour de chercheurs et de professionnels sur le thème de « l’hôpital et la crise de la santé publique » . L’objectif de cette rencontre est, au-delà du constat, d’analyser les évolutions de la gestion de l’hôpital, d’en comprendre les enjeux et de dessiner les contours de ce que devrait être la « réforme de l’hôpital » aujourd’hui. Le débat aura lieu avec : - Jean Paul Domin, Maître de Conférences à l’Université de Reims, Une histoire économique de l'hôpital, Paris, La Documentation française, 2008 (tome 1), 2013 (tome 2). - Nicolas Belorgey, Chargé de recherches au CNRS - Alexandra Saulneron, infirmière libérale et présidente du collectif « NB3NP ». - Sarah Guerlais, infirmière libérale et vice-présidente du collectif « NB3NP ». Grand Témoin - André Grimaldi Professeur diabétologie, L’hôpital malade de la rentabilité Fayard, 2009. La discussion avec le public sera animée par Benjamin Coriat, professeur de sciences économiques à l’Université Paris 13 et, Nathalie Coutinet, maître de conférences à l'Université Paris 13, tous deux membres du CA des “atterrés”. Le 23 janvier à l’AGECA de 20h à 22h30 177 rue de Charonne, 75012 D'ici là, retrouvez nos analyses et positions sur le sujet dans les chroniques et articles de nos sites http://atterres.org et www.nb3np.org.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire