vendredi 3 janvier 2014

Le sapeur-pompier blessé : " Un impact d’une violence extrême "



Alors qu’une marche de soutien aura lieu demain samedi, Quentin Charron, le sapeur-pompier de 31 ans grièvement blessé à un œil vendredi dernier, lors d’une manifestation à Grenoble, s’exprime pour la première fois.

Avec beaucoup de courage et de dignité, le jeune homme revient sur le déroulement des faits :
« Ça m’a couché dans les bras d’un collègue qui était à côté. C’était un impact d’une violence extrême. Il y avait du sang qui jaillissait de mon œil droit. Je n’ai pas perdu conscience, j’ai toujours été lucide ».


Il évoque également son état de santé et ses perspectives d’avenir.


Des échauffourées ont eu lieu avec les forces de l’ordre, lesquelles ont utilisé du gaz lacrymogène et tiré au flashball. Un sapeur-pompier, blessé, a dû être évacué à l’hôpital Michallon de Grenoble-La Tronche.


"La Vie Hospitalière" a donné sa position sur les violences policières lors de cette manifestation ne pouvant admettre l'utilisation d'armes contre les personnes qui manifestent pour défendre leurs droits!

La violence appelle la violence et ce n'est pas ainsi que nous trouverons des solutions aux problèmes posés dans notre société et dont la cause directe est uniquement la politique engagée depuis des années au nom du profit.


Source Le Dauphiné


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire