lundi 7 octobre 2013

Sauvons l'Hôtel-Dieu, soutenons tous les militants qui seraient inquiétés !


Depuis le 1er septembre, une action collective a lieu dans l’enceinte de l’Hôtel-Dieu pour dénoncer la volonté de l’AP-HP de casser le service public de santé en privant une grande partie de la population parisienne (9 arrondissements) d’urgences de proximité.
Avec cette fermeture, l’AP-HP témoigne de sa volonté d’appliquer avec zèle la loi HPST et de brader le patrimoine d’un des plus vieux hôpitaux de France. Il ne subsisterait, si les choses restent en l’état, qu’une coquille vide ou plutôt un pseudo projet d’« Hôpital debout » visant davantage à flatter l’ego de « Mandarins » qu’à répondre à de véritables besoins des populations.
Après le déménagement en catimini de services et d’équipements médicaux, l’annonce brutale de la fermeture du service des urgences et le dispatching vers des hôpitaux déjà saturés, les personnels, les usagers, leurs organisations syndicales ont décidé de ne pas laisser faire et d’organiser la résistance.
Ils en ont appelé aux élus, à l’ARS, au Ministère pour exiger la réouverture et les moyens de répondre aux missions de service public !

Pas de dialogue social : les personnels ont été déplacés comme des « pions » et les services doivent fermer coûte que coûte.

Maintenant, il n’y a plus le droit de porter un projet alternatif. C’est l’heure de la répression ! 

Répression contre l’ex-responsable du SMUR, répression contre les organisations syndicales qui osent lutter, répression contre des agents pris au hasard (puisque l’AP-HP vient d’assigner en justice 3 personnes) afin de « vider les lieux ».

Dans un contexte d’attaque sans précédent contre le service public de santé.... L’Hôtel Dieu devient l’étendard de ceux qui luttent pour que la santé ne soit pas livrée à ceux qui spéculent sur la marchandisation du soin....

Ainsi des militants de la CGT, de SUD Santé seraient poursuivis par la Direction de l'AP-HP...
On voit très nettement que la force est employée et que c'est devenue le seul moyen pour certains pour arriver à leurs objectifs de destruction notamment de notre patrimoine et tout autant du service public hospitalier, tous les prétextes sont bons !

Relevons la tête, il est temps!

Le communiqué de presse de SUD Santé


Pour "La Vie Hospitalière" c'est là que l'on a besoin de tous les syndicats (qu'ils soient "représentatifs" ou non), de toutes les associations d'usagers,  de tous ceux qui refusent que l'Hôtel-Dieu perde sa destination première.

Ce patrimoine n'est pas que le seul bien de l"AP-HP il appartient au patrimoine national.

Sur WikiPedia on peut voir que "c'est  le plus ancien hôpital de la capitale. Fondé en 651 par l'évêque parisien saint Landry, il fut symbole de la charité et de l'hospitalité."

L'Hôtel-Dieu
La charité...?...elle est bien loin....l'hospitalité...?...tout autant !


Depuis que des financiers on fait avancer notamment l'AGCS (encore un mal qui nous vient des U.S.A.)  les services ne sont plus que des moyens de remplir les comptes bancaires de bien des individus sans scrupule. 

A qui profite cette opération ? 

La fermeture des urgences de l'Hôtel-Dieu entraîne inévitablement un engorgement supplémentaire des autres services d'urgences voisins !


Paris qui perd son âme, Paris cette grande ville qui se voit imposer un mode de vie à l'américaine, ne voit-on pas surgir en périphérie d'horribles immeubles tous plus haut les uns que les autres...

Paris se meurt doucement sous l'emprise des intérêts des multinationales et ...des mafieux...

Une commission d'enquête devrait être lancée car il est inacceptable que l'on transforme petit à petit de sa vocation première l'Hôtel-Dieu (qui est pas loin de la Mairie de Paris entre parenthèses... au fait que fait le maire de Paris ? Que fait la ministre de la Santé dans la réalité de ces moments durs pour Paris !)...


La défense de l'Hôtel-Dieu c'est l'affaire de tous, rajoutant que nous devons soutenir très forterment ceux qui seraient inquiétés (syndicalistes et personnels non syndiqués) par des pressions et des actions visant à baillonner toute forme de contestation !



On voit très nettement que la force est employée et que misérablement elle est devenue le seul moyen pour certains pour arriver à leurs objectifs de destruction notamment de notre patrimoine et tout autant ( de la manière la plus insidieuse qui soit ) du service public hospitalier.

C'est une honte !

Relevons la tête, il est temps!

Agissons pour sauver l'Hôtel-Dieu, respecter sa vocation,  et ainsi préserver l'histoire de cette grande ville qui tombe de plus en plus entre les mains de gens pour qui les seules valeurs à prendre en considération sont celles de l'argent!





Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire