lundi 2 janvier 2012

Perception du système de santé francilien : 4 personnes sur 10 ont déjà renoncés à des soins...

Selon un sondage Harris Interactive (1), commandé par l’ARS de l'Ile-de-france à l’occasion du premier forum santé citoyen organisé en région, le système de santé est un atout pour l’Ile-de-france : 80% des sondés sont satisfaits de la qualité des soins, 78% le sont de leur généraliste.

Au-delà de la qualité des soins, c’est la qualité de l’écoute et de l’accueil dont ils bénéficient que les franciliens saluent : ils sont 64% à juger positivement l’attention accordée par les professionnels de santé aux demandes des patients.
Pour autant, il faut souligner que près d’un tiers des franciliens se déclare insatisfait en ce qui concerne les hôpitaux (2), et qu’un francilien sur 2 considère que l’offre médico-sociale des établissements spécialisés pour personnes âgées ou personnes handicapées est insatisfaisante dans la région.



La richesse de l’offre de soins francilienne demeure clairement reconnue par les usagers, puisque la quasi-totalité des personnes interrogées estime bénéficier d’une grande proximité géographique avec les professionnels de santé (99% pour les pharmaciens, 97% pour les médecins généralistes et 86% pour les hôpitaux). En revanche, 70% des franciliens considèrent que les délais d’attente pour l’obtention d’un rendez-vous ne sont pas satisfaisants.

4 franciliens sur 10 ont déclaré avoir déjà renoncé à des soins...

Surtout, l’enquête confirme que l’accès aux soins n’est pas le même partout et témoigne de l’importance de cet enjeu dont l’ARS fait l’un de ses axes stratégiques. Le caractère injuste des inégalités sociales de santé frappe les franciliens, qui sont 52% à considérer que l’égalité d’accès aux soins n’est pas satisfaisante dans notre région. De fait, quatre franciliens sur dix disent avoir déjà renoncé à des soins, pour eux ou pour leurs proches, soit parce qu’ils n’ont pas les moyens financiers (59%), soit en raison de délais d’attente trop longs (30%).

En Ile-de-france, plus d’un ménage sur dix (14%) vit sous le seuil de pauvreté, l’enquête souligne que ce sont bien évidemment les personnes économiquement et socialement défavorisées qui ont davantage tendance à renoncer à se soigner.
Les franciliens de la grande couronne sont plus critiques sur l’égalité d’accès aux soins et les délais de rendez-vous.

Enfin, l’enquête confirme que la volonté d’informer les franciliens sur leurs droits en tants que patients est à bon droit une priorité du Plan Stratégique de l’ARS, puisque seul 1 francilien sur 5 a déjà entendu parler des droits des patients et usagers du système de santé et sait ce dont il s’agit, une courte majorité de répondants considérant qu’ils sont bien respectés dans la région Ile-de-france.


1)  Réalisé via l' Internet du 18 au 28 novembre,  auprès de 1.002 personnes représentatives de la population d’Ile-de-France, âgées de 18 ans et plus.

2) Les hôpitaux en général c'est à dire aussi bien les établissements privés que les établissements publics (note "La Vie Hospitalière").


Pour consulter le rapport "Les franciliens et le système de santé en Île-de-france"

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire