dimanche 4 septembre 2011

Le "Train Alzheimer" partira de Paris le 22 septembre.

Le "Train Alzheimer" partira de Paris le 22   septembre, dans le cadre de la "Journée mondiale de la maladie d’Alzheimer", il est parrainé par Claude Lelouch.

Pour la deuxième fois le "Train Alzheimer" sillonnera la France (15 étapes sont prévues du 21 septembre au 6 octobre 2011).

Le "Train Alzheitmer " sera là aussi le moyen de préciser notamment l'impact des 44 actions du Plan Alzheimer 2008-2012.

Des experts seront présents pour répondre aux questions lors de conférences. Des focus seront faits sur les solutions concrètes de prise en charge sociale.

avec de nouveaux partenaires pour notamment:

- Comprendre la maladie d’Alzheimer et la prévenir .

- Vivre avec la personne atteinte d'Alzheimer au quotidien ,
l'implication des aidants (1), et, des soignants (2) .

- informer et apporter des réponses concrètes sur  cette pathologie.

- Faire le point sur les recherches actuelles.


Les 15 étapes du "Train Alzheimer"

Jour de l'inauguration de cette campagne: le mercredi 21 septembre ( Gare  du  Nord ).
Le départ du train se fera le lendemain (sic) pour arriver à Metz le 23 septembre (voir ci-dessous les différentes étapes).

    • Jeudi 22 septembre : Paris Nord.
    • Vendredi 23 septembre : Metz.
    • Samedi 24 septembre : Strasbourg.
    • Dimanche 25 septembre : Dijon.
    • Lundi 26 septembre : Chambéry.
    • Mardi 27 septembre : Lyon Perrache.
    • Mercredi 28 septembre : Nice.
    • Jeudi 29 septembre : Marseille Saint Charles.
    • Vendredi 30 septembre : Toulouse Matabiau.
    • Samedi 1er octobre: Bordeaux Saint Jean.
    • Dimanche 2 octobre : Limoges.
    • Lundi 3 octobre : Angers Saint Laud.
    • Mardi 4 octobre : Rennes.
    • Mercredi 5 octobre : Caen.
    • Jeudi 6 octobre : Lille Flandres.



Pour tout savoir sur cette campagne d'information




1) Le rôle des personnes qui s'occupent de la personne atteinte de la maladie d'Alzheimer a été reconnu avec la loi du 11 février 2005...

2) Il arrive que certaines situations font que le malade doit être hospitalisé, or, on s'étonne de la place grandissante de certains  services privés qui n'ont pas de personnels qualifiés (ou très peu) !
Des contrôles sérieux devraient être réalisés à ce sujet, car on parle bien souvent de qualité de soins ou "oubliant" que cette qualité ne peut se réaliser qu'avec le respect strict de l'impérieuse obligation d'avoir des personnels  qualifiés , compétents (tant pour les soins que pour les soins de confort)  bénéficiant de formations (etc)  et surtout que tous ces professionnels de Santé soit en nombre, car la surveillance des personnes atteintes de cette maladie est de tous les instants.

Le "Syndicat Autonome Santé" (SAS) a déjà dénoncé des situations inacceptables voire très graves.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire