mercredi 22 juin 2016

Vive opposition au projet de parking payant à l'hôpital de Perpignan


La décision de rendre payant le parking de l'hôpital de Perpignan reste toujours aussi impopulaire auprès des patients, des visiteurs et du personnel de l'établissement de santé.
La grogne monte à l'hôpital de Perpignan. Personnels, patients, accompagnateurs ou visiteurs poursuivent leur mobilisation contre le choix probable de la part de la direction de l'établissement public de santé de rendre payant son parking. Postés mardi après-midi devant l'accueil du site, les syndicalistes de la CGT n'ont pas eu besoin de longues palabres pour convaincre les personnes de signer la pétition s'opposant à la fin de la gratuité. En l'espace de quelques heures, plus d'une centaine de signataires ont rejoint les rangs des mécontents et appellent Vincent Rouvet, directeur de l'établissement, à revoir sa copie.

"Mesure indécente et inhumaine"
Lancée il y a une semaine, cette pétition s'ajoute à celle lancée par le mouvement politique L'Olivier qui a rassemblé à ce jour 2 500 personnes en quatre mois. "Cette mesure est inadmissible", détaille, entre deux signatures, Emmanuel Caron, représentant de la CGT au centre hospitalier de Perpignan. "On considère que rendre payant ce parking est une double peine, car personne ne vient à l'hôpital pour le plaisir. Les gens n'ont déjà pas les moyens de se payer une mutuelle et, alors que les soins augmentent, ils n'accepteront pas d'être ponctionnés pour se faire soigner ou pour rendre visite à quelqu'un. Ce n'est pas la faute du citoyen si rien n'a été envisagé pour le stationnement. C'est d'autant plus grave que les futurs aménagements sur le site prévoient encore une diminution du nombre de places pour permettre la construction de nouveaux bâtiments. Le domaine de la santé est un sanctuaire à préserver. Faire payer le parking est une mesure indécente et inhumaine".


Pour "La Vie Hospitalière" il y a quelque chose qui pue de plus en plus dans ce monde, on dit que l'argent n'a pas d'odeur ?...Alors c'est probablement ceux qui tirent les ficelles d'un monde de plus en plus inhumain et pourri par les spéculateurs, les multinationales etc etc... le profit ne semble plus avoir de limite.
Après le Centre hospitalier Sud Francilien (qui avait fait l'objet d'une manipulation financière), nous avons eu le Centre hospitalier de Marne-La-Vallée, là où la société VINCI fait bien des profits sur le dos des usagers, des visiteurs...c'est une honte !
Quand arrêterons-nous tous ces profiteurs ?

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire