dimanche 14 juillet 2013

Hôtel-Dieu ; Quand un Projet médical est transformé en enjeu électoral !



La ministre de la Santé a annoncé sa décision de « décaler » la date de la fermeture des urgences de l’hôpital parisien de l’Hôtel-Dieu, qui était prévue le 4 novembre. Une première victoire pour le personnel soignant, la population , l’hôpital, les syndicats qui s’étaient largement mobilisés mardi 9 juillet 2013 en faveur du docteur Gérald Kierzek, démis de ses fonctions pour son opposition à la fermeture de l’établissement ou Projet médical transformé en enjeu électoral ?

Un « décalage », pas un « report » selon le quotidien du médecin ! pour " Marisol Touraine qui croit toujours au formidable projet du futur Hôtel-Dieu mais trouve préférable non pas de le "reporter", mais de le "décaler" !

Rien à voir avec le Dr Gérald Kierzek, nous dit "Le quotidien du médecin" !

Rappelons que Le 8 juillet 2013 le Dr Gérald KIERZEK est démis de ses fonctions de responsable du SMUR de l’Hôtel Dieu de Paris : il s’oppose au projet de fermeture des Urgences de cet hôpital, privant les habitants et les touristes de 9 arrondissements du centre de la capitale d’une structure de premier recours.

On apprend dans le quotidien du médecin que " Dans un mail adressé aux membres de la Commission médicale d’établissement (CME), le président de la CME de l’Assistance publique-Hôpitaux de Paris (AP-HP) appelle la communauté médicale de l’AP-HP à refuser cet arbitrage qui « renie » les compétences légales et techniques de la CME"« à qui la loi impose de veiller à la qualité et la sécurité des soins ». La CME de l’AP-HP s’était prononcée en novembre pour la fermeture des urgences et l’ouverture d’une consultation sans rendez-vous 24 h/24 au sein de l’Hôtel-Dieu." repris dans l’article du quotidien des médecins !

" il fait appel aux médecins du premier CHU de France pour refuser une décision ministérielle « qui transforme une pure question de politique médicale hospitalière en enjeu électoral du 4e arrondissement de Paris " quotidien du médecin.....

faut il tenir compte de ce fait pour maintenir la pression et continuer la mobilisation ?

Les citoyens présents à la mobilisation ont eux aussi exprimé de vives indignations.


Lors de la manifestation du 9 juillet sur le parvis de l’Hôtel Dieu on pouvait entendre de nombreuses interventions de militants , d’habitants, de politique ! de simple citoyens comme par exemple

JEAN : On ne veut pas entendre les alertes des professionnels de la médecine d’urgence ! alors que les urgences sont à saturation : « soit 4 heures d’attente avant de voir un médecin urgentiste, 8 à 10 heures en cas d’affluence, 1 heure avant que les pompiers ne puissent déposer un patient, des équipes médicales et paramédicales épuisées, des démissions en série » ! De plus, chaque année, des milliers de patients qui s’adressent à l’hôpital public sont transférés dans le privé faute de place.

Pierre Laurent, a exigé la réintégration immédiate » du médecin parisien ! Nous ne laisserons pas sanctionner celles et ceux qui mènent ce combat légitime ! Opération immobilière

Laurence Cohen, sénatrice PCF du Val-de-Marne a dénoncé de son côté les intentions cachées de la direction de l’assistance publique-hôpitaux Paris (AP-HP) : « Le but de la direction de l’AP-HP est donc de faire une opération immobilière." (1) "Si on ne fait rien, on va fermer un hôpital viable et de proximité »

Denise : on ne lâche rien, on continue la lutte contre la casse des services publics !

Rappel : lors de la Manifestation nationale à Paris le 15 juin 2013 pour la santé avec les slogans : Des salariés plus nombreux, mieux formés, mieux payés = plus de rentrées de cotisations. Pour un financement de la protection sociale et de la sécurité sociale, Pour un grand service public de santé et d’action sociale…Pour la santé, l’action sociale et la Protection sociale !

Le personnel de l’hôtel DIEU et la population étaient présents à la manifestation pour crier sa colère et refuser cette fermeture ! « La santé ne se vend pas, elle se défend » « Il n’y aura pas de changement sans luttes, luttons jusqu’au changement ! » Car Il y a le feu dans la santé et l’action sociale : aucun secteur du public et du privé non lucratif n’échappe aux plans d’économies préjudiciables aux usagers et aux professionnels de la santé et de l’action sociale.

Mireille : la France est passé de la 7 ème place à la 20 ème place en ce qui concerne la santé prénatale en terme de suivi de la grossesse de prénatalité et en terme de mortalité infantile.

Les urgences : on fait des campagnes de prévention sur les AVC où les urgences doivent intervenir rapidement !

Lors de la "Journée mondiale de lutte contre l’AVC : l’ensemble des acteurs devaient se mobiliser pour informer sur AVC".
En France, 400 000 personnes sont concernées et environ 130 000 nouvelles personnes sont touchées chaque année par cet accident grave qui peut avoir des conséquences dramatiques : Chaque minute compte nous dit un clip publicitaire : composez le 15 sur votre téléphone, même si les symptômes disparaissent. : c’est une urgence !Il est essentiel de composer le 15 le plus rapidement possible car les médecins n’ont que quelques heures pour agir.

Composez le 15, Ne donnez aucun médicament .

Un seul message à retenir : en cas d’urgence ou de doute, composez le 15.Les médecins du centre 15 organisent non seulement le mode de transport, mais orientent directement le patient dans le service adapté.

Mais parallèlement on ferme les services d’urgence des hôpitaux

Marie Jeanne, UNE HABITANTE : S’insurge contre le Démantèlement de l’Hôtel Dieu IL faut déconnecter la question financière de l’offre de soin aux patients, la crise sociale est forte et si les urgences sont fermées, on ne pourra plus faire face à la montée de La précarité ni à des aléas comme la canicule ,attentat, crise sanitaire ect !!! un patient est un être humain et non une marchandise ; le monde médical dans son ensemble n ‘a jamais été dans une telle souffrance ! il faut penser aux personnels soignants selon Marie jeanne car règnent aux urgences : insécurité ,violence, burnout chez le personnel soignant, stress ,fatigue, maladie musculo squelettique, suicides chez les urgentistes ! un suicide par trimestre dont la presse parle peu, on banalise la souffrance chez le personne hospitalier comme on banalise le fait d’attendre longtemps ! et pourtant on fait : des campagnes de prévention où l’intervention doit être rapide.

Jean-Marc, UN SYNDICALISTE : Un service d’urgences ne peut fonctionner en dehors d’un hôpital. 
Voilà ce que rappelle la collégiale des chefs de service des urgences de l’Assistance Publique-Hôpitaux de Paris (AP-HP). Il se trouve que c’est ce que nous disons depuis longtemps !" "L’Hôtel-Dieu doit rester un hôpital de plein droit comprenant : un service d’urgences, des services d’hospitalisation et un plateau technique. C’est justement le cas actuellement : nos infrastructures sont neuves ou ont été rénovées il y a moins de cinq ans. " ce que nous voulons :

Arrêt des transferts ! 
Stop au démantèlement ! 
Nous exigeons la réintégration immédiate 
du Docteur Gérald KIERZEK.

NON à la fermeture des urgences de Hôtel Dieu ni le 4 novembre ni Après !


Martine Lozano 
Militante associative



 Commentaire de "La Vie Hospitalière"

1) A qui profitera cette opération immobilière?

On voit que le patrimoine public est de plus en plus éparpillé et restreint, des anciens établissements hospitaliers, des appartements, des terrains (etc) sont tombés entre les mains d'affairistes avec la complicité de politiques...
Le moment venu il faudra poursuivre tout ce petit monde, ces petites gens qui dilapident le patrimoine public, les temps changeront avec la force des choses, car à force de mettre en avant le profit et de délaisser l'humain, le citoyen se révolte. La corruption est partout elle ruine les plus belles avancées sociales et tout ce qui faisait la richesse de notre société, il est grand temps d'attaquer le mal à son origine et non combattre ses effets.



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire