mercredi 9 janvier 2013

Un Professeur du CHU de Strasbourg estime que les risques thrombo-emboliques sont minimes avec la pilule de 3 ème génération



 Sur « Europe 1 » ce mercredi le professeur Nisand (gynécologue obstétricien) du CHU de Strasbourg, a tenu à rassurer toutes les femmes qui utilisent la pilule  de 3 ème génération.

 «Les accidents sont extrêmement rares, tant avec les deuxième génération qu'avec les troisième génération (de pilule contraceptive). Ces accidents ont toujours existé, ils sont en revanche plus fréquents lorsqu'il y a une grossesse »  a affirmé le Professeur.

Toujours selon le Professeur Nisand : «On est les seuls au monde à avoir cette espèce de panique sur la contraception. On a fait peur aux Françaises, probablement parce qu'il y a eu une plainte et qu'il y en aura d'autres. Mais il y a toujours eu des accidents thrombo-emboliques bien avant qu'on invente la contraception orale » …
 «Il n'y a pas de contraception parfaite : dès qu'on prend un médicament efficace, celui-ci comporte des risques, mais ces risques sont effectivement minimes »…

 «Ne changez pas (de pilule), vérifiez auprès de votre médecin sans urgence le type de contraception que vous avez. Vérifiez avec lui que c'est la meilleure solution et ne vous précipitez surtout pas dans l'abandon de votre contraception, il n'y a pas de risque majeur » …    Pour le Professeur Nisand : « le risque majeur, c'est d'avoir une effervescence d'IVG. On a eu cela en Angleterre en 1995 : il y a eu 15 % d'IVG en plus dans l'année et pas moins d'accidents ».

Plusieurs médecins ont déjà mis en garde contre les risques de panique à la pilule face aux avertissements des autorités sanitaires concernant certains contraceptifs oraux, disant notamment redouter une vague d'IVG.


Source AFP


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire