dimanche 20 janvier 2013

Le fast-food pourrait aggraver les risques d'asthme grave chez l'enfant !



Dans le cadre d’une grande étude internationale (1) sur l'asthme et les allergies pendant l'enfance, des chercheurs, sous la direction du Professeur Innes Asher  (de  l'Université d'Auckland en Nouvelle-Zélande) ont interrogés des adolescents et les parents des enfants plus jeunes sur leur régime alimentaire et sur la gravité des symptômes respiratoires observés sur une année.
Les enfants et les adolescents qui consomment de la nourriture de type fast-food plus de trois fois par semaine ont un risque accru de souffrir d'asthme sévère, de rhinite allergique et d'eczéma, selon une étude parue le 14 janvier dans la revue «Thorax» du groupe British Medical Journal (BMJ).

L'étude se fonde sur des données obtenues sur 319.000 adolescents tous âgés de 13 à 14 ans, et 181.000 enfants ayant de 6 à 7 ans.
 
Ils ont découvert que le fast-food était le seul type de nourriture en corrélation à une aggravation des symptômes dans les deux groupes d'enfants et quel que soit le pays, le niveau social ou le sexe des individus.

Les chercheurs estiment toutefois qu'il ne s'agit pas directement d'un lien de cause à effet, mais d'une association statistique de données qui doit faire l'objet de travaux supplémentaires.
 Ces enfants consommaient lors de l'étude des aliments  de type hamburger et ceci au moins 3 fois par semaine... il a ainsi été remarqué lors de l’étude que cette forme d'alimentation augmentait le risque d'avoir un asthme sévère de 39 % chez les adolescents et de 27 % chez les enfants de 6 à 7 ans, ainsi que des risques de rhinite allergique ou d’eczéma graves.

La consommation de fruits trois fois ou plus par semaine semble en revanche avoir un effet protecteur, avec une réduction de la gravité des symptômes de 11% chez les adolescents et de 14% chez les enfants.

Si cette association s’avère dans le temps significative et probante, elle devrait engager au niveau du ministère de la Santé en France des mesures ad hoc d’autant que la consommation de fast-food continue à augmenter  (et bien évidemment au niveau mondial...) de très mauvaises habitudes alimentaires sont prises, la mauvaise influence du mode vie des états-uniens d’Amérique y étant pour beaucoup…


(1) Entamée en 1991 (ISAAC) et impliquant une centaine de pays au total.





Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire