mercredi 25 septembre 2013

Un refuge LPO s'implante dans la verdure de l'hôpital



Sur son parc de 41 ha, le centre hospitalier Henri-Laborit, à Poitiers, devient le troisième établissement spécialisé en santé mentale à devenir refuge LPO.

Je ne cache pas mon intérêt personnel pour les oiseaux et ici, nous avons une avifaune riche, diversifiée et en constante évolution. Des mésanges, des verdiers, des bergeronnettes… Alain Haas, directeur du centre hospitalier Henri-Laborit à Poitiers, savoure son partenariat avec la Ligue de Protection des Oiseaux de la Vienne maintenant que son établissement se pare du label Refuge LPO.
Le parc en partie boisé de 41 hectares dans le prolongement du CHU se pliera aux exigences contractuelles : amélioration de la biodiversité, renoncement aux produits chimiques… « Mais nous sommes déjà engagés dans une politique de respect de l'environnement avec une gestion raisonnée exemplaire », assure-t-il.
Ce que ne renie pas Daniel Gilardot, président de la LPO Vienne : « Vous avez déjà fait pas mal de choses pour rendre votre empreinte écologique la plus douce possible. »

Sorties découvertes pour les patients

Et après avoir étudié un plan de gestion pour la période 2013-2018 durant laquelle 50 nichoirs seront installés à des endroits stratégiques, le boss de la LPO propose des pistes : « Différents niveaux d'entretien des pelouses, réintroduction d'espèces d'essences locales, conservation des cavités dans les arbres et les bâtiments… »
Ce nouveau refuge est le troisième à voir le jour en France dans un établissement spécialisé en santé mentale « après La Roche-sur-Yon et Dijon », précise Adrien Chaigne, permanent de la LPO. « Il faut faire en sorte que nos patients participent à des sorties découvertes. Ça ne va pas manquer de créer des liens », appuie Alain Haas.
Sur sa lancée, Daniel Gilardot pousse le bouchon plus loin : « Pourquoi le CHU et la fac n'adopteraient-ils pas une démarche similaire à celle de Laborit ? Ce sont aussi des zones de nature dans la ville. » Alain Haas a paru circonspect.

Rens. : CH Henri-Laborit, tél. 05.49.44.57.15, LPO Vienne, tél. 05.49.88.55.22.
Expo de la LPO au centre social de Laborit jusqu'au 27 septembre.

Jean-François Rullier (tous droits réservés)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire