dimanche 12 février 2012

L'ARS réouvre et crée des lits au Centre hospitalier de Rennes

le 7 février une grève  a été engagée par les personnels de l'Hôpital Guillaume Régnier de Rennes, une tente a été dressée, un piquet de grève a bravé le froid durant cette action exemplaire des personnels, qui en ont plus qu'assez de travailler dans des conditions de plus en plus insoutenables !
Une  pétition  forte de 700 signatures de soignants, médecins, usagers ... a été réalisée afin de soutenir les revendications face à une Agence Régionale de Santé dont les décisions sont prises avec le principal souci de faire des économies...mais jusqu'où ?

Trop c'est trop!

Rappelons que la Présidente de la CME avait pris publiquement position pour la réouverture de lits dans l’intérêt des patients et que la Présidente du Conseil de surveillance, a menacé de démissionner si aucune solution était trouvée dans les meilleurs délais possibles.

Rappelons aussi que le Syndicat SUD avait diffusé, en janvier, une photo sur laquelle on voyait un patient allongé sur le sol, suite à un manque de lit, ce qui a contribué à ces légitimes revendications auprès de l'Agence Régionale de Santé,  et,  qui ont entraînées en quatre jours de très bons résultats, en effet le 10 février, le Directeur-adjoint de l'ARS, le Directeur de l'Hôpital Guillaume Régnier de Rennes, la Présidente de la CME et les représentants de l’intersyndicale se sont rencontrés... en finalité l’ARS  a présenté son plan d’urgence, comprenant la réouverture et la création de lits comme suit : 7 lits pour le service Magnan,  20 lits pour  l’Hôpital de semaine Kraepelin qui redevient une unité d’admission, 20  lits dans le service Ste Marie (qui avait été fermé en 2011) et décision de création d’un Hôpital de jour de 10 places (qui sera ouvert tous les jours).

Il faut arrêter de déshumaniser les Hôpitaux publics et de privilégier que le côté rentabilité des établissements de santé, la Santé n'est pas une marchandise!...

L'avenir d'un Hôpital, l'avenir de l'Hôpital public  est aujourd'hui plus que jamais une lutte de tous les instants. La lutte des personnels de l'Hôpital Guillaume Régnier de Rennes demeurera un exemple.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire