samedi 25 février 2012

L'AMUF dénonce la saturation des urgences liée à la grippe et le manque de lits

L'AMUF  demande à être reçue dans les meilleurs délais possibles par le ministre du Travail et de la Santé, afin de "trouver des solutions immédiates", en effet Patrick Pelloux,  Médecin urgentiste ( Président de l'AMUF) dénonce  le fait que dans les services d'urgences depuis "une dizaine de jours dans la plupart des régions" suite à l'épidémie de grippe,  les patients, dont les plus âgés "ne peuvent plus être accueillis décemment".

Patrick Pelloux, reproche aux autorités  leur manque d'anticipation concernant  l'épidémie de grippe.
La situation est vécue comme critique par les urgentistes,  mais minimisée par  certains...
Pourtant, il y a officiellement déjà plus de 2 millions de personnes qui ont été contaminées par le virus de la grippe et les urgences saturent, cette situation évolue depuis une dizaine de jours,  les hôpitaux manquent de lits, même si la situation est relativisée elle n'en demeure pas moins tendue, il apparaît impératif d'avoir des lits supplémentaires, en nombre suffisant,  pour faire face à toute situation.

Pour Patrick Pelloux : ..."On est pas sur la même planète !  C'est saturé de partout ! "Il y a une techno-structure qui se suffit à elle même et voilà."

Rappelant aussi que les Agences régionales de santé  (ARS) "multiplient les demandes aux hôpitaux d'ouvrir des lits supplémentaires alors que ce sont elles qui ont imposé aux mêmes hôpitaux de réduire leurs capacités ces dernières années"...

Le GROG (1) dans son dernier bulletin (du 13 au 19 février 2012) a signalé que l'épidémie était en progression:

" La grippe A(H3N2) est épidémique ou sur le point de l’être dans toutes les régions métropolitaines.
-Chez les patients consultant un médecin généraliste ou un pédiatre pour une infection respiratoire aiguë d’allure grippale (IRAG), plus d’une fois sur deux il s’agit d’une grippe.
- Plus de 2 millions de personnes ont déjà été infectées.
Les plus touchés sont les enfants scolarisés et les adultes de moins de 65 ans.
On observe aussi quelques foyers épidémiques dans des établissements hébergeant des personnes âgées. "




1) Bulletin du GROG (Groupes Régionaux d'Observation de la Grippe).

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire