dimanche 20 novembre 2011

Les pompiers dans le feu de l'action !

Ils sont proches des hospitaliers, et, nous travaillons bien souvent ensemble.

Comme nous ils ont à supporter les restrictions budgétaires et autres, puis vient le temps des réformes et atteintes diverses à leur profession.


Des milliers de pompiers ont manifesté à Paris le 3 novembre à l'appel des organisations syndicales  (CFDT, CGT, FA-FPT, SUD...)...

Les pompiers professionnels s'inquiètent de l'absence de dialogue avec le gouvernement et dénoncent une "déconstruction de la filière sapeur-pompier professionnel".

L'élargissement des modes de recrutement,  le recours de plus en plus régulier au volontariat, l'introduction d'une certaine précarité sont loin d'apporter des plus aux sapeurs pompiers bien au contraire, et, la réforme va allonger le déroulement de carrière, ce qui impliquera qu'il faudra plus d'années pour monter en grade...avec tout ceci on estime que sur l'ensemble de la carrière un pompier perdra au moins 30.000 euros de salaire.


Les organisations syndicales demandent un retrait immédiat du projet de décret relatif à la réforme de leur filière et l'ouverture de négociation...
 Sur la banderole de départ on pouvait lire: "Filière sacrifiée par le plan d'austérité. Non au démantèlement de notre profession."

Nous avons constaté qu'une fois de plus la manifestation du 3 novembre est partie de la Place de la République pour aller "s'éteindre "... à la Place Denfert-Rochereau, vers 18 heures...le gouvernement ne saurait s'inquiéter d'un tel parcours...




Démontrons de plus en plus vivement que le peuple en a assez de toutes les exactions de ces hommes  politiques, et ...tout autant de la corruption de certaines organisations syndicales, il est temps d'avancer et de donner un autre sens à notre pays.
Encore un petit peu plus d'huile sur le feu et il n'y aura plus assez de pompiers pour l'éteindre!...




Manifestations diverses sur toute la France

Le jeudi 17 novembre, à Lyon, près de 500 pompiers manifestaient leur mécontentement et il y a de quoi.
Le 18 novembre 100 pompiers  bloquent la gare de Montpellier .

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire