mercredi 16 novembre 2011

Jour de carence pour les congés maladie et 1 de plus !

Le gouvernement a annoncé hier que les salariés en congés maladie ne seront indemnisés qu’à partir du cinquième jour...
La carence de la Sécurité Sociale est ainsi étendue à quatre jours pour tous les salariés de droit privé.

Cette décision a été précédée d’une certaine opération de communication visant bien évidemment les fraudeurs sociaux.

Une initiative encore négative pour tous les fonctionnaires, venant de la part du gouvernement : ils seront indemnisés qu'à partir du deuxième jour, c'est bien du n'importe quoi sachant qu'un fonctionnaire a un traitement et non un salaire...(on ne va pas expliquer  ce qu'est un fonctionnaire par rapport à un salarié de droit privé quand même !)...

 Bref, par souci d'équité selon toujours ce même gouvernement, les fonctionnaires se verront avec un jour de carence (?) mais nous ne comprenons pas vraiment l'impact réel de cette mesure, il y a de quoi s'interroger, surtout quand l'on est un agent de la Fonction Publique Hospitalière.

Il y a toutefois une vérité  contrairement à ce que certains pourraient laisser penser : les congés maladie coûtent  peu à la protection sociale ( 185 euros par personne ont été payéés en 2009, tous régimes confondus  (1)).
Par comparaison en  Allemagne,  les congés maladie ont coûté  384 euros par personne.

Nous vous invitons à consulter l'article de Jean-François Couvrat dont l'article (auquel est joint un graphique)  est très explicatif.

Ceci écrit, il serait plus judicieux de s'attaquer aux  causes profondes de ces arrêts, il y a bien des agents  qui se retrouvent dans des situations dépressives graves, d'autres sont effectivement épuisés par la charge de travail, et, le fait de prolonger l'âge de la retraite est inqualifiable !

Quant aux agents atteints de pathologies leur obligeant des arrêts fréquents il est inhumain de les sanctionner davantage ils ont déjà assez de tracas sans pour autant leur en ajouter.

Ne pas reconnaître que la situation est grave pour la santé même des agents compte tenu des conditions de travail c'est quand même une honte, tous ces représentants qui en fait ne sont que des pantins  auront bien des comptes à rendre le moment venu, tout comme ceux qui de près ou de loin sont des corrompus largement subventionnés par le pouvoir en place...








1) En euros constants 2000.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire