lundi 13 septembre 2010

Santé: ne confondons pas pieds en avant et "pieds devant"...

L'Ardèche est aujourd'hui à l'honneur, sans faire d'amalgame, nous mettons en avant l'initiative de professionnels de la santé qui ont créé une base informatisée des patients (le RIPAM), et une autre initiative, celle de syndicalistes ardéchois, qui a le mérite d'être réellement unitaire, démontrant qu'il y a une différence entre une autre base et les...autres... celles notamment qui se servent du syndicalisme et le déservent du même coup, sans rentrer bien évidemment dans une quelconque polémique stérile, ceci écrit en passant...


Qu'est le RIPAM ?


Le RIPAM est le Réseau d’Information Patient de l’Ardèche Méridionale.
Il est le fruit d'un regroupement de médecins de cette région (Ruoms, Vallon Pont D’arc, des Vans, de Thueyts, de Lablachère, d’Aubenas …) et de l’hôpital d’Aubenas, la clinique du Vivarais, avec entre autres les Maisons médicales de Joyeuse et Vallon Pont d’Arc, les laboratoires de Vals, d’Aubenas, des Vans, de Villeneuve de Berg, et de Montélimar.

Le RIPAM agit en tant que préfiguration d’un DMP (dans l’esprit de la loi du 13 Août 2004), compte tenu qu'il s'oriente autour d’un dossier médical personnel centré sur les patients.


R comme Retraites...:

Une motion intersyndicale faite à Aubenas interpelle les "représentants des grandes centrales nationales":


"La journée de grève et de manifestation du 7 septembre à Aubenas et partout en France a été exceptionnelle autant par la participation des salariés et plus généralement des citoyens que par leur détermination. Face à cela le gouvernement et le président de la république ont une nouvelle fois répondu par le mépris.

L’intersyndicale du bassin albenassien demande que le discours et la position de l’intersyndicale nationale soient axés sur le retrait du projet des retraites : ce dernier n’est ni amendable, ni modifiable.

De véritables négociations doivent s’ouvrir avec pour axe revendicatif prioritaire le maintien du départ à 60 ans au taux de 75%. C’est un autre partage des richesses qui permettra le financement pérenne des retraites.

Si le gouvernement et le patronat repoussent ces revendications, nous devons dans l’unité la plus large construire un mouvement capable d’imposer le retrait du projet. Pour cela, l’intersyndicale albenassienne appelle tous les salariés à se réunir en assemblées générales sur leur lieu de travail pour décider les formes appropriées d’action incluant la grève reconductible."


Motion signée le 8 septembre 2010 par les organisations syndicales suivantes: CGT, CFDT, CNT, FSU, UNSA et Solidaires.


Vers une forme de capitalisation des retraites?


"La Vie Hospitalière" ajoute que derrière le projet de réforme des retraites il y a encore beaucoup de manipulations dictées par la recherche d'une voie pouvant mener vers l'orientation d'une retraite par capitalisation...de ce côté il y aura des profits...toujours des profits...(pour certains...mais pas pour ceux qui arriveront en fin de vie...).
Au fait n'est-ce pas là l'orientation des U.S.A. qui rappelons le a entraîné bien des américains non pas dans la rue mais sur le trottoir?!

La retraite par capitalisation c'est la capitulisation de tout un système et ceci nous ne pourrons jamais l'accepter!

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire