jeudi 30 septembre 2010

Catégorie A: Les infirmiers devront se prononcer au Printemps!

Les infirmiers et infirmières qui travaillent dans la Fonction Publique Hospitalière (FPH) auront la possibilité de bénéficier de la catégorie A.
Toutefois, le "Syndicat Autonome Santé" rappelle qu' il faut prendre en considération les avantages et les inconvénients d'un tel passage sachant qu'une fois que le choix sera fait par l'IDE, auprès de son administration, il ne lui sera plus possible de revenir en arrière...



Nous rappelons que l'option pour la catégorie A fait perdre:

1) le droit de percevoir une pension à partir de 55 ans (avantage
réservé à la catégorie active uniquement);

2) le bénéfice d'une bonification d'un an pour dix années accomplies.

Par contre avec le passage en catégorie A la revalorisation salariale est de 2.118 € par an en début de carrière et de 3.801 € par an en fin de carrière.



A compter du 1er décembre 2010 les nouvelles grilles de rémunérations entreront en vigueur. L'extinction de la catégorie B sera alors effective, elle n'évoluera plus, par contre, la dynamique interne d'avancement de grade à l'intérieur de ce corps ne sera pas logiquement bloquée.



Les IDE proches de la retraite pourraient rester majoritairement en catégorie B l'attractivité de la catégorie A risquant d'źtre moins forte.

Les infirmier(e)s qui resteront en catégorie B seront reclassé(e)s

dans le Nouvel Espace Statutaire (N.E.S.)...leur revalorisation salariale nette globale sera de 434 € par an en début de carrière et de 923 € par an en fin de carrière.



Les publications des décrets d'application et d'une circulaire précisant les modalités de cette réforme vont paraître dans les jours à venir.Après ces parutions officielles, les établissements de santé disposeront alors de 2 mois pour informer les infirmi(e)rs afin de les amener à faire un choix décisif, conformément au protocole d'accord du 2 février 2010.

Le "Syndicat Autonome Santé" conseille aux infirmier(e)s de bien réfléchir avant de se prononcer (chaque cas étant propre) il est souhaitable d'attendre les derniers jours afin de disposer de tous les éléments nécessaires.



Les infirmiers de l'Éducation Nationale paraissent oubliés, le diplôme d'État est pourtant le même! Dans ce contexte le Syndicat National des Infirmiers(ères)Conseillers de Santé (SNICS-FSU) vient de lancer une pétition (1) pour rappeller au ministre ses promesses concernant la possibilité de passage en catégorie A des personnels infirmiers travaillant à l'Éducation Nationale.

Ci-dessous, pour information, la lettre envoyée au ministre de l'Éducation Nationale:

"Monsieur le Ministre de l’Éducation nationale,

Le 2 mai 2007, le Président de la République, alors candidat, s’était engagé auprès de l’organisation syndicale majoritaire à 62% chez les infirmières de l’Éducation nationale pour une revalorisation de toutes les infirmières, reconnaissant que : « la revalorisation de leurs perspectives en termes de rémunération et de carrière avait pris un retard incontestable ». Cette revalorisation attendue depuis plus de 20 ans par la profession au regard des qualifications et des responsabilités qui lui sont confiées, ne fait toujours pas l’objet d’un quelconque calendrier de négociations pour la Fonction Publique de l’Etat. Et ce, malgré les engagements du cabinet de Monsieur Luc Chatel lors de la manifestation rassemblant les infirmières de l’Education nationale le 23 mars dernier à Paris pour « une sortie concomitante du décret en catégorie A à celle de la Fonction publique hospitalière ».

De plus, si la perspective du passage en catégorie A des infirmières de l’Éducation nationale est confirmée dans un courrier de la Présidence de la République adressé à la FSU le 8 juillet 2010, elle reste subordonnée à une évolution de nos missions. Bien que nous soyons favorables à une évolution de nos missions pour améliorer les réponses apportées aux élèves en matière de santé et pour leur réussite scolaire, nous refusons cependant une application retardée de cette revalorisation attendue depuis si longtemps. Nous n’accepterons pas non plus un passage dans le nouvel espace indiciaire de la catégorie B, que nous considérons comme une vraie négation de la reconnaissance de nos qualifications et de nos responsabilités auprès des jeunes.

C’est pourquoi je vous demande, Monsieur le Ministre de l’Éducation Nationale, une application simultanée de l’intégration en catégorie A pour les infirmières des trois fonctions publiques à compter de décembre 2010.

Je vous prie de croire, Monsieur le Ministre, à l’assurance de ma considération distinguée."





1) Disponible sur le site du SNCIS à l'adresse :

http://www.snics.org/images/stories/pdf/petition_cat_a.pdf



 


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire