dimanche 18 juillet 2010

Nice: violences policières contre des pompiers !

C'est de pire en pire! Ainsi hier des policiers ont reçu l'ordre de charger des pompiers avec une extrème violence, la télévision a même permis de voir comment ces policiers n'hésitent pas à pointer avec leurs armes, à bout portant, les manifestants!

Nous sommes devant une évidence le gouvernement ne reculera pas pour faire imposer ses objectifs!Ce gouvernement est prêt à tout, il ne peut plus prétendre représenter le Peuple! Trop d'actions contre l'intérêt général

Un pas en avant est fait dans la répression, c'est un de trop, surtout par ces jours où les membres du gouvernement n'apparaissent plus être de dignes représentants du Peuple!

La démission pure et simple de Nicolas Sarkozy devient une impérieuse nécessité dans l'intérêt des citoyens et citoyennes!



Selon l’Agence France Presse (AFP):

Trois pompiers et deux policiers ont été blessés lors de heurts qui ont opposé, hier, place Masséna, à Nice, la police à des pompiers qui protestaient contre la réforme des retraites.

Cinq pompiers ont été interpellés, dont le président de la Fédération autonome des sapeurs-pompiers, André Goretti. Ils devaient être placés en garde à vue pour violences, a précisé à l'AFP Christophe Marx, directeur de cabinet du préfet.


Selon les pompiers qui se trouvaient encore sur la place après les incidents, les policiers ont chargé violemment contre les manifestants, au nombre d'environ 200, sans avoir été provoqués.

Selon la version de la préfecture, les pompiers ont essayé de franchir, à coups de pieds et de poing, un cordon policier: "ce sont eux qui ont chargé les policiers, ceux-ci se sont défendus".

Les pompiers de Nice sont symboliquement en grève depuis la mi-juin pour protester contre la réforme des retraites qui ne prend pas en compte, selon eux, la pénibilité de leur travail.

Pour la Préfecture, la manifestation était illégale parce que non déclarée au préalable.

Des CRS auraient chargé les manifestants sans avoir été provoqués. Sur ce point, les témoignages semblent diverger. Autre élément discutable le nombre de blessés (au moins 3 policiers - 2 pompiers) et le nombre d'interpellations (5 au total). Certains pompiers du département sont en grève depuis le mois dernier contre la réforme des retraites. Des grévistes qui affirment assurer malgré tout leurs interventions.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire