mardi 6 juin 2017

Campagne «Pare à Chute» : plus de 300 structures engagées


Campagne «Pare à Chute» : plus de 300 structures engagées

L’ARS Île-de-France salue l’engagement des 304 structures qui ont participé à la campagne «Pare à Chute, maîtriser le risque» lancée en 2016.
Les chutes sont fréquentes, aussi bien en ville qu’en institution, et entraînent chaque année en France près de 9 000 décès chez les personnes de plus de 65 ans. La multiplicité des recommandations, des facteurs de risque, des acteurs (issus du soin ou de la rééducation) et des pratiques de prévention rendent le sujet difficile à appréhender au sein des structures. Les chutes sont souvent perçues comme une fatalité par les équipes, et la contention comme l’unique moyen de les prévenir et ce malgré le risque de chute grave induit par la contention.
L’objectif de la campagne «Pare à Chute, maîtriser le risque», lancée en février 2016 pour un an, était d’éviter les chutes graves et de développer une prise de conscience des professionnels pour remettre en cause leur inéluctabilité. 
Elle reposait sur la mise en œuvre de cinq pratiques institutionnelles à fort impact et cinq auprès du patient (en savoir plus sur la campagne "Pare à Chutes")
Au final, ce sont 304 structures qui se sont engagées dans la campagne (177 médico-sociales, 113  sanitaires et 14 mixtes). 90% d’entre-elles ont réalisé le diagnostic initial et 50% ont réalisé l’intégralité du projet. 
Les structures engagées rapportent une tendance à la diminution des chutes graves, une réduction du recours à la contention, ainsi qu’une prise de conscience de la part évitable des chutes et de l’importance de tous, soignants, rééducateurs, entourage et patient, pour favoriser la mobilité. Ainsi, en fin de projet, 36 875 patients ou résidents évalués à risque de chute grave n’en ont pas fait.
La synthèse des résultats globaux, l’évaluation et la capitalisation de cette campagne seront restituées lors d’une réunion régionale le mardi 26 septembre 2017, à l’Institut Pasteur.

Source : ARS île-de-France

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire