jeudi 2 février 2017

Le premier magistrat de Pithiviers suit-il la politique de l’autruche ?


Lors des vœux de la municipalité de Pithiviers, les "forces vives  locales" ont été ciblées...il était beaucoup moins question du bilan à mi-mandat ou des projets, que du qualificatif d' « autruches dandinantes »… 
Surnom attribué, rappelons-le, par le maire aux personnes qui ont défilé pour réclamer le maintien de la maternité et qui, toujours, selon le maire, n'ont pas obtenu de résultat. 
L'élu voulait se défendre de ceux qui lui reprochent de ne pas avoir défendu la maternité, ridicule pour le moins.
Le président de l'association « À Pithiviers, l'hôpital c'est vital » a tenu à s’exprimer dans la presse locale : « Les propos tenus ne nécessitent pas de droit de réponse parce que ça n'en vaut pas la peine. En faisant le buzz, le maire nous fait une publicité que nous n'aurions pas pu avoir avec nos petits moyens » .

« La Vie Hospitalière » rappelle aussi que dans un communiqué commun, une députée LR, et un sénateur PS du Loiret,  ont tenu à s’exprimer sur le sujet : « Nous sommes profondément navrés qu'un élu de la République puisse tenir de tels propos à l'encontre d'une grande majorité de sa population et des très nombreux élus qui se sont mobilisés pour cette juste cause. Nous tenons à réaffirmer notre entier soutien au personnel de l'hôpital et à toutes les personnes qui luttent pour le maintien des services publics sur notre territoire ».

La réponse, tout autant,  des présumées « autruches dandinantes » ne s’est pas fait attendre, démontrant ainsi que les défenseurs du système de santé de Pithiviers savaient garder, eux, la tête haute, ainsi un compte twitter " AutruchesDandinantes " a été créé et l'association de défense de l'hôpital a affiché sur le réseau social facebook un « Je suis une autruche dandinante »…dans tout ceci ce qui compte le plus c’est de garder la tête froide en souhaitant que les électeurs et électrices aux prochaines élections locales sanctionneront ceux qui excellent dans la politique dite…de l’autruche.



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire