mardi 21 février 2017

La « crise humanitaire » dans les hôpitaux publics en Grande-Bretagne : sans solution ?...



Rappelez-vous, il y a déjà un peu plus d’un mois, la Croix-Rouge britannique s’inquiétait de la crise qui traverse le service public de soins de santé (National Health Service) où deux patients sont décédés après avoir attendus longtemps des soins dans les couloirs d’un hôpital.
Les services d’ambulances et les établissements de santé ne peuvent plus faire face à la demande c’est là une évidence.
Bien que la Croix-Rouge dans les médias a parlé de "crise humanitaire", l’évènement n’a pas été suivis de mesures de la part du gouvernement permettant de penser à des solutions humanitaires…

Plus de 30 heures d’attente aux urgences, est-ce bien normal ? 

Le National Health Service (NHS) a bien signalé qu’il enquêtait sur les circonstances des décès des deux patients au département des urgences du Worcestershire Royal Hospital
L’institution ne nie pas que ces personnes sont décédées après avoir dû attendre longtemps sur des lits placés dans un couloir.
 
Certes, mais après ? C’est facile de tourner la page, et, de passer à un autre sujet…l’actualité déborde de rubriques il est vrai qui s’apparentent à celles des chiens écrasés…

Les hôpitaux publics anglais sont confrontés à un nombre grandissant de patients, dans un contexte de financement limité. Il est souvent question de patients qui ne sont pas lavés par manque de personnels… ou de personnes devant attendre plus de 30 heures aux urgences !

La Croix-Rouge est régulièrement appelée en renfort pour prendre en charge le transport de patients et libérer des lits, on en est là… le malaise des hôpitaux britanniques pourrait nous servir d'exemple à ne pas suivre…mais nous en France avec les politiques qui se suivent et qui insidieusement, petit à petit, cassent le service public hospitalier nous devrions nous méfier de tous les beaux parleurs qui ne sont que des profiteurs et qui ont que faire de l’intérêt général, privilégiant des intérêts de plus en plus contestables.

Pour « La Vie Hospitalière » ce sont les conséquences de la privatisation des hôpitaux qui entraînent ce marasme.
Notre système de santé, en France, est bien évidemment tout autant menacé, ce qui est très grave c’est que des candidats aux élections présidentielles programment des orientations visant à démanteler (directement ou indirectement) notre système de santé, notre système de sécurité sociale, bien évidemment pour le plus grand profit d’intérêts privés de plus en plus à la limite d’un système mafieux !

Nous vous conseillons d’aller voir le film "La Sociale" , c’est la magnifique histoire de la construction de la Sécurité sociale dont nous bénéficions tous aujourd’hui ! Tous !...pauvres et riches...
Pourtant au sortir de la guerre la France n’avait pas les moyens qu’elle possède aujourd’hui, il suffit d’un homme pour changer le cours de l’histoire, n’oubliez jamais Ambroise Croizat…que certains cherchent à faire oublier de nos mémoires…

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire