mercredi 6 juillet 2016

Loi Travail : à deux voix près, pas de motion de censure de la gauche, la loi sera adoptée par l’Assemblée nationale...?


Les députés de gauche n’ont pas réussi à réunir les 58 signatures nécessaires pour déposer une motion de censure contre le gouvernement ce mercredi, au lendemain de l’annonce par Manuel Valls du recours au 49.3 pour faire passer la loi Travail.
Comme à la fin du mois de mai dernier, seuls 56 députés ont signé, soit deux de moins que le nombre nécessaire.
Source: Franceinfo.fr

Nous voyons encore, à quel point la mise en scène est pathétique ...
Ils s'orientent "nos" représentants du peuple pour la mise en place d’un nouveau système qui ne profitera jamais aux travailleurs ! 
Quoi qu'ils disent, les textes sont bien rédigés dans le but non pas de simplifier le Code du travail mais bien  dans celui de rogner encore un peu plus les droits des travailleurs et permettre de licencier ceux-ci avec beaucoup plus de facilités !  Et, ils prétendent lutter contre le chômage en mettant dehors ceux qui demain seront des chômeurs de courte ou longue durée... qui retrouveront un emploi probablement mais avec peu de sécurité dans ce dernier, malgré ce qu'ils disent. Dès lors que les droits sont bafoués de plus en plus, l'avenir du monde ouvrier devient très préoccupant, c'est toute notre économie qui risque contrairement à ce qu'ils disent d'en prendre un sérieux coup. Le chômage a un prix, et ce n'est pas en baissant les salaires, et favoriser des licenciements que l'on relancera la consommation, loin de là, c'est du n'importe quoi.
Le théâtre de guignol est bien évidemment de mise, une "opposition" à la loi travail s'est dressée mais la motion de censure ne s'est pas concrétisée... faute d'opposants... toutefois  de justesse, histoire de faire passer le temps, d'amuser le monde et d'avancer malgré tout vers cette "loi" qui sera probablement la pierre tombale des droits des travailleurs. 
La santé et l'éducation subiront de plein fouet les retombées de cettedite "loi" dont l'avenir se doit rappelons le de finir dans une poubelle. 
Le peuple aura le mot de la fin.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire