mercredi 1 juin 2016

Après de premiers débrayages, une grève reconductible a commencé le 23 mai, au CHU d'Angers.


Suite à une délégation de l'intersyndicale (CGT, FO et SUD) qui a été reçue, le jeudi 19 mai dans l'après-midi, par la direction du CHU et compte tenu du fait que l'administration n'a pas donnée une suite favorable aux revendications qui concernent le maintien des postes d’aide-soignants, la création d’un poste infirmier à l’accueil le matin et le soir, et, une revalorisation financière.
L’intersyndicale n'en reste pas là, des débrayages ont lieu depuis et le mouvement tend à s’amplifier l'intersyndicale appelant à la grève reconductible.  
La direction quant à elle a estimé que le service des urgences était en sureffectif rappelant que 16 postes ont été créés, depuis trois ans, aux urgences, reconnaissant toutefois un nombre insuffisant d’infirmières à l'accueil de jour qui devrait être solutionné toutefois dans le cadre du nouveau projet. 


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire