lundi 4 avril 2016

Les personnels de l'AP-HP rejettent majoritairement le plan Hirsch


Le 29 mars, le Directeur général de l'AP-HP a représenté au CHS-CT Central son projet de réforme sur l’organisation du temps de travail qui vise à réduire la durée quotidienne de travail sans prendre en considération le temps nécessaire aux transmissions, par exemple, mais c'est aussi une atteinte aux jours de repos. 

Ce texte est la reprise intégrale de celui proposé initialement, projet que les agents avaient rejeté massivement lors des grèves et manifestations de mai et juin 2015.
Le but de ce projet est toujours d’adapter les effectifs et d’individualiser les horaires des personnels en fonction des pics d’activités des pôles et des services dont les conséquences seront désastreuses pour les patients et la vie de famille des personnels. Cerise sur le gâteau empoisonné : la journée « fête des mères », les jours « Forfait Protocole » seront supprimés etc etc

Les syndicats CFE-CGC, CFTC, FO, UNSA, USAP-CGT ... ont appellés les personnels à se rassembler le 29 mars à 10h devant le Siège de l’AP-HP, puis  à se réunir en Assemblée générale pour conduire des actions dans leurs établissements le lendemain, jour du Comité Technique d’Etablissement.

Le projet de Martin Hirsch se place bien évidemment dans la même logique que le projet de loi El Khomri visant le Code du travail,  avec pour objectif de substituer au Statut des droits individuels notamment au travers de l’instauration d’un Compte Personnel d’Activité (CPA) pour tous les salariés du privé et du public.

La sécurité des patients et la qualité de vie au travail des hospitaliers sont sacrifiés pour économiser 40 millions sur un budget APHP de 7,3 milliards !

Le plan Hirsch est toujours ni amendable, ni négociable !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire