samedi 12 mars 2016

En grève du 17 au 31 mars... et plus si affinités


La Fédération SUD Santé Sociaux déposera une série de préavis quotidiens du 17 mars au 31 mars… et plus si affinités.
Ces préavis s’appliquent à l’ensemble du champ public et privé couvert par nos statuts (santé, social, médico-social, aide à domicile, animation, éducation populaire, logement social...)

Pourquoi un préavis quotidien ?
Dans les établissements sanitaires publics et privés non lucratifs, ainsi que dans certains établissements du médico-social le droit de grève est limité, les directions peuvent assigner les salarié-es en fonction de protocoles de service minimum.
La plupart du temps cet effectif minimum est progressif dans le cas de grève reconductible.
En dehors des dates d’actions et de grève déjà programmées les 17, 24 et 31 mars, ces préavis anticipent la possibilité d’action en fonction de l’évolution du mouvement et des appels locaux pour couvrir les personnels qui se mobiliseraient sans devoir subir la progressivité du service minimum.
Usez en à volonté en fonction des données corrigées des variations saisonnières locales !
Le droit de grève ne s’use que lorsqu’on ne s’en sert pas !
Les  revendications portent sur :
Retrait total du projet de loi « sur le Code du Travail »,
Résorption effective des emplois précaires dans tous les secteurs,
Carrière avec évolution linéaire et sans barrages pour tou-tes les salariè-es, en prenant en compte l’égalité salariale femme/homme,
Augmentation générale des salaires avec un SMIC à 1700 net,
Réduction du temps de travail, 32h en 4 jours et 30h en 3 nuits par semaine,
Abandon de la politique d’austérité : des lois « modernisation de santé et loi NOTRe ainsi que du pacte de responsabilité…

Source : Fédération SUD Santé-Sociaux

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire