mardi 15 décembre 2015

Stationnement payant à l'Hôpital de Marne-La-Vallée


À compter de ce jour  le parking de l’hôpital de Marne-La-Vallée sera payant pour tous les usagers (la 1ère heure sera gratuite... la belle affaire, surtout quand l'on connaît le temps qu'il faut passer lorsque l'on a une consultation).
Les incivilités de certains habitants de Marne-La-Vallée qui utiliseraient ce parking toute la journée selon la direction ont fait que des mesures ont été prises (pour ne pas écrire prétextées) afin de faire payer les usagers qui sont  ainsi les premiers pénalisés.
C'est une décision injustifiée pour "La Vie Hospitalière" car pour réglementer l'accès au parking de ce centre hospitalier il n'était pas nécessaire de faire payer les automobilistes ( véritables vaches à lait) un horodateur et une barrière suffisent amplement pour faciliter les contrôles. 
Faire payer un droit d'entrée dans un établissement public, c'est purement honteux !
Nous y reviendrons, bien évidemment, mais déjà nous savons que le refus de ce principe de taxation par certains usagers sera de nature à faire que des "clients potentiels" préfèreront aller dans des établissements où ils ne sont pas les dindons de la farce, je serai personnellement de ceux-ci.
Notons en passant que l'Hôpital privé de Marne-La-Vallée ( à Bry-Sur-Marne) ne fait pas payer les parkings, pas plus que le Centre hospitalier de Douai, dans le Nord, qui ressemble au niveau de l'architecture à l'hôpital (qui se trouve à Jossigny) et qui sait exploiter les usagers en leur ponctionnant un droit de stationnement.
Un voile noir est tombé, ce jour 15 décembre 2015, sur l'Hôpital de Marne-La-Vallée de Jossigny.

G.P.

5 commentaires:

  1. C'est une décision honteuse qui permet de se faire de l'argent sur le dos des patients et des personnes qui viennent voir des malades !
    En une heure on ne peut pas faire grand chose dans un hôpital aussi grand, déjà le temps de chercher une place entre 5 et 10 minutes sont passées.

    À qui profite ces ponctions ?
    Qui tire les ficelles ?
    Décidémment le monde de la santé est bien de plus en plus contaminé par une sorte de mafia.
    Les visiteurs devront-ils sortir leurs voitures toutes les 55 minutes pour ne pas payer ce qui pour moi est purement du vol.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pas très claire cette décison de faire payer les stationnements des véhicules dans un établissement public de santé?
      D'autant que les véhicules stationnés peuvent être contrôlés, la Direction étant en droit de le faire le parking étant réservé aux personnels et usagers.
      Tirer de l'argent de la poche des visiteurs, des usagers est une opération purement malhonnête qui ne saurait profiter à ceux qui tirent les ficelles, dans le temps...
      On voit que des travaux ont été engagés depuis longtemps ce qui démontre qu'en fait la mise en place de parkings payants étaient prévues depuis l'ouverture de cet hôpital, maintenant il faut voir du côté des politiques il y a certainement beaucoup de choses à éclaircir.
      L'argent public doit servir les intérêts publics...

      Supprimer
    2. "Les visiteurs devront-ils sortir leurs voitures toutes les 55 minutes pour ne pas payer ce qui pour moi est purement du vol."

      Je crains que les conducteurs devront prévoir au moins un quart d'heure pour pouvoir sortir, car on risque d'avoir bien des surprises avec des files d'attente qui ne vont pas arranger la circulation interne.
      Il y a le parking d'AUCHAN et d'autres magasins pas très loin, ça vaut le coup de faire un peu de marche à pieds si besoin.

      Supprimer
  2. Revoir l'article publié en décembre 2012 sur votre blog (pour rappel):
    http://autonomes.blogspot.fr/2012/12/centre-hospitalier-de-lagny-marne-la.html#comment-form

    Il est toujours d'actualité...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il y a de l'amélioration dans le sens où le parking ne profite plus à VinciPark.Monsieur Phelep actuel directeur de l'hôpital de Marne-la-Vallée ayant fait en sorte que le parking soit géré par l'établissement et avec du personnel de ce centre hospitalier.

      Supprimer