samedi 3 octobre 2015

L'hôpital de MSF à Kunduz bombardé...?

C'est un acte grave, insensé, il s'apparente à un crime de guerre, il ne saurait rester impuni !


Au moment du bombardement, 105 patients et 80 membres du personnel, des Afghans et des étrangers, étaient présents dans le centre de soins...
L'ONU estime que ces frappes aériennes  sont "inexcusables", c'est le moins que l'on puisse dire.
Rappelons que le centre de soins de MSF a apporté une aide cruciale à la population civile depuis lundi suite aux combats qui se sont intensifiés de part et d'autres. MSF a également déclaré que l'équipe médicale présente sur place faisait tout son possible pour assurer la sécurité des patients et du personnel de l'hôpital. "Notre équipe médicale donne les premiers secours, soigne les patients et les personnels MSF blessés, et fait le décompte des morts. Nous pressons toutes les parties au conflit à respecter la sécurité des structures de santé et du personnel médical", a demandé le Docteur Bart Janssens, directeur des opérations de l'ONG.
C'était le seul hôpital dans cette région du nord de l'Afghanistan capable de traiter des grands blessés. "MSF a traité 394 blessés depuis lundi", a expliqué ce médecin  "Nous sommes profondément choqués par cette attaque".Quant à la Croix-Rouge elle a parlé d'une "effroyable tragédie"...
Une tragédie qui compte 19 morts (patients et membres de MSF)  c'est le nombre arrêté au moment où nous concluons ce texte, c'est aberrant, il faut une réparation exemplaire de ce que "La Vie Hospitalière" qualifie comme un acte qui s'apparente à un crime de guerre.

(à suivre)



1 commentaire:

  1. L'attaque sur cet hôpital, tenu par Médecins sans frontières, a fait 22 morts, samedi. Un "crime de guerre", estime la présidente de MSF international ; "une erreur", selon le général John Campbell, chef de la mission de l'Otan en Afghanistan.

    RépondreSupprimer