vendredi 30 octobre 2015

Le Gouvernement serait aux côtés des médecins pour relever les défis de la médecine moderne...

Manuel Valls a assisté, le 29 octobre, au 2ème Congrès de l'Ordre des médecins à Paris. Il y a rappelé les réformes structurelles en matière de santé mises en place par le Gouvernement, en concertation avec les médecins, face aux défis que connaît la médecine : allongement de la vie, prise en main par les patients de leur santé, innovation technologique.
Dans son discours au Congrès de l'Ordre des médecins, le Premier ministre a rappelé l'attachement au modèle français, "extrêmement protecteur des libertés" en matière de système de santé. "Depuis 1945, la France est un des seuls pays à laisser les médecins s’installer où ils veulent, à laisser les patients choisir leurs médecins comme ils le souhaitent, et à assurer la solvabilité du système grâce à la solidarité nationale, à hauteur de près de 80 %", a déclaré Manuel Valls.

Le Premier ministre a rappelé l'objectif du Gouvernement en matière de santé depuis 2012 : "proposer aux Français un système de santé plus accessible, plus proche, plus adaptable et de meilleure qualité [et donc] réformer pour répondre aux besoins des Français et garantir la protection de leur santé", tout "en assurant la pérennité et la qualité de notre système de soins et de protection sociale."

Le Premier ministre a appelé au dialogue et à la concertation pour reposer les bases d’une confiance mutuelle entre le Gouvernement et les médecins.

"La Vie Hospitalière" ne fera pas de commentaire, nous laissons les lecteurs  se faire une idée tout particulièrement sur le fait que "les patients peuvent choisir librement leur médecin"... pas réellement une évidence actuellement...

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire