mardi 6 octobre 2015

Le bombardement de l'hôpital de MSF, un crime de guerre ?

 Le bombardement du centre de traumatologie de Médecins Sans Frontières à Kunduz  (qui était la seule structure hospitalière de ce type dans le nord-est de l'Afghanistan) a fait 22 morts !
L'ONU a appelé à une "enquête impartiale l'acte pouvant être considéré comme criminel...
Le général américain John Campbell (responsable  de la mission de l'Otan en Afghanistan) a déclaré devant la Commission des forces armées du Sénat américain : "Un hôpital a été touché par erreur dans une frappe américaine demandée par les Afghans, mais décidée par la chaîne de commandement américain".Confirmant pour plus de clarté que"la décision de mener une attaque aérienne était une décision américaine, prise dans la chaîne de commandement américaine". 
 
Le Docteur Joanne Liu ( présidente de MSF International ) a été beaucoup plus directe, elle a accusé l'armée américaine de crime de guerre  considérant que "l'attaque est inacceptable. Selon le droit international humanitaire, les hôpitaux dans les zones de conflit sont des espaces protégés. Jusqu'à preuve du contraire, les événements de samedi dernier équivalent à une violation inexcusable de cette loi".

Pour "La Vie Hospitalière" il y a des responsabilités qui ne peuvent pas être estompées, le fait de tirer sur un hôpital est  un acte qui ne respecte pas un minimum d'humanité, c'est de toute évidence un acte délibéré.
La question qui ne trouve pas de réponse à ce jour est relative au fait que Washington a été prévenu par MSF International des tirs aériens sur cet hôpital, et que ces derniers ont continué malgré tout durant 30 minutes ou plus?
C'est un acte donc effectivement délibéré, et de fait un crime de guerre,  évident de plus en plus, et, qui ne saurait rester impuni !


1 commentaire:

  1. Le Droit International Humanitaire et ses 5 principes fondamentaux:

    http://www.croix-rouge.fr/La-Croix-Rouge/Droit-International-Humanitaire/5-principes-fondamentaux

    RépondreSupprimer