mercredi 12 août 2015

Une greffe sauve un bébé de 10 mois

Un bébé, âgé  de 10 mois, est devenu gravement malade du jour au lendemain; il a été sauvé par une greffe de foie, alors que ses jours étaient comptés.
La petite Paityn Walters a commencé à être léthargique, elle vomissait,  et,  passait la plupart de son temps à pleurer. Ses parents se sont mis à s'inquiéter sérieusement.
Les médecins ont diagnostiqué  une «simple» grippe, mais plus le temps passait, et plus son état de santé se dégradait...
C'est seulement lorsque ses parents sont retournés aux urgences que le diagnostic est tombé: la petite avait contracté un virus (qui n'avait pas de rapport avec celui de la grippe). Le virus s'est attaqué à son foie, le rendant dysfonctionnel. 

Paityn n'avait plus que quelques jours à vivre.

«Son foie était presque mort», a raconté son père, Eric Walters, à différents médias américains, dont ABC.
«Le risque de mourir était de 100 %, car dès que le foie n'est plus fonctionnel, les autres organes suivent», a expliqué à ABC le Dr Johnny Hong, spécialisé en greffes d'organes dans plusieurs hôpitaux du Wisconsin (USA).
La petite de 10 mois a été placée sur la liste de dons d'organes, mais aucun donneur ne correspondait.
«L'attente était insupportable, je me suis rendue malade à attendre l'appel tant espéré», a dit sa mère, Tara Ellison, au réseau de télévision américain.
Les membres de la famille ont tous passé le test quant à savoir si l'un d'entre-deux était compatible avec le bébé.
C'est finalement la cousine de la mère, Caitlin Lock, qui a été considérée comme le «match parfait» à la suite des tests.
La femme a dû cesser de travailler pendant un mois. Malgré l'opération majeure et risquée, Caitlin Lock a toute de suite accepté de donner une partie de son foie.
L'opération s'est déroulée, durant presque 12 heures, le 27 juillet dernier.



Grâce à ce don, le bébé devrait se remettre parfaitement et ne garder aucune séquelle du terrible virus qui l'a affligé.
Néanmoins, les épreuves vers la guérison sont nombreuses. La petite a dû être réopérée deux fois. Elle devra également prendre des médicaments antirejet pour le reste de ses jours.
Selon l'American Liver Foundation, 1500 personnes mourront cette année parce qu'ils n'ont pas reçu la transplantation du foie qui aurait pu les sauver.
Le foie est un organe capable de se multiplier, ainsi lorsqu'une partie est donnée, le foie reprend sa taille initiale.

Source: Canoe.ca    

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire