lundi 2 mars 2015

Fonction Publique Hospitalière : 22.000 postes pourraient être menacés !


22.000 postes pourraient être menacés, soit 2% des effectifs de la fonction publique hospitalière, et ceci afin de faire des économies, toujours plus d'économies avec bien évidemment toujours moins de moyens pour les personnels hospitaliers et plus de profits pour certains...en fait c'est la masse salariale que la ministre de la Santé veut toucher?...Mais toucher à la masse salariale c'est mettre à mal encore un peu plus les effectifs dans les services et ceci est franchement inqualifiable dès lors que l'on connaît les difficultés croissantes qui ne sont pas sans conséquences pour les personnels qui deviennent de plus en plus les laissés pour compte d'une politique où seule l'économie est le leitmotiv...
On a pas l’impression que les citoyens et citoyennes payent des impôts, une TVA à 20 %, des taxes sur l’immobilier, sur les actes de la vie civile, et des retenues sur les salaires de plus en plus importantes (CSG, CASA, financement obligatoire des grandes centrales syndicales etc etc)…
C’est le temps du grand n’importe quoi, les hôpitaux publics sont de plus en plus la proie de groupes privés pour la plupart étrangers, seuls les actionnaires de ces groupes se portent bien, quant aux personnels qui travaillent que ce soit dans le secteur public ou pire le secteur privé c’est une autre affaire !
L’Hôpital public est de plus en plus menacé et ses personnels avec,  ce qui est inadmissible dans une société construite depuis des décennies avec des valeurs qui ne sont celles des profiteurs de la politique insidieuse actuelle (qui se fatiguent pas beaucoup au travail) mais bien de citoyens et citoyennes d’un pays qui ne saurait être un territoire, mais bien plus : une nation, avec son patrimoine, sa culture et ses valeurs !


Nous y reviendrons.

3 commentaires:

  1. La goutte de sang qui fait déborder la vase:

    http://www.challenges.fr/economie/20150227.CHA3479/budget-pourquoi-ca-va-saigner-dans-les-hopitaux.html

    RépondreSupprimer
  2. L' hôpital d’instruction des armées à Brest (HIA), qui compte aujourd'hui 714 personnels, passerait à 500 personnels en 2020 pour une centaine de lits….(26 postes seront supprimés à l'hôpital des Armées, à Brest, en 2015, et 200 au total à l'horizon 2020)…
    Si le gouvernement compte lutter contre le chômage en supprimant des emplois de fonctionnaires, là non seulement c’est un très mauvais exemple, mais tout autant la preuve que tous ces politiques ont que faire de l’intérêt général.
    http://www.letelegramme.fr/finistere/brest/hopital-des-armees-deux-cents-suppressions-de-postes-annoncees-17-12-2014-10465080.php

    RépondreSupprimer
  3. Voir aussi Libération

    http://www.liberation.fr/economie/2015/03/02/22-000-postes-supprimes-dans-les-hopitaux_1212741

    RépondreSupprimer