lundi 10 novembre 2014

Manifestation Nationale contre l’Hôstérité, le 18 novembre


Organisée par les syndicats en lutte contre la politique gouvernementale qui  vise à toujours plus d’austérité, la manifestation nationale partira de la Gare Montparnasse dès 13 heures.


« La Vie hospitalière » appelle au soutien de cette manifestation tout en ajoutant que la politique menée actuellement va vers des orientations dictée par les accords menés discrètement par les USA et l’UE…

La casse progressive des services publics dont les services hospitaliers est une menace qui peut très bien se concrétiser si nous n’y prenons garde !

Alors il convient de prendre en considération que tout ce qui se passe en ce moment ne sont que des mesures programmées par des individus ayant aucun srupule, des traitres à l’intérêt général ! N’ayons pas peur des mots,  en effet les  « accords » qui se manigancent derrière notre dos comme  le TAFTA, et l'Accord sur le Commerce des Services (ACS ) -TISA en anglais- sont des dangers ultimes !

Avec l'ACS (par exemple)  la concurrence internationale (particulièrement celle des USA…)  aura tous les outils pour avoir, de façon irréversible, la mainmise sur les procédures d’autorisation et d’octroi de licences, les services internationaux de transport, les technologies de l’information et de la communication, l’e-commerce, les services informatiques et le transfert des données, les services postaux, de messagerie et de télécommunications, la santé et l’éducation, l’assurance et les marchés publics de services (secteurs régaliens exclus)…(pour plus d’information).

Le Traité transatlantique quant à lui permettra de casser ce qu’il reste des fondements d’un pays de manière insidieuse c’est la colonisation totale de tous les moyens, et la fin des Nations dans leurs fondements en tant que telle pour le seul bénéfice de groupes financiers internationaux à la limite mafieux.

Le pouvoir de l’argent à son paroxisme, au détriment de la démocratie (du moins ce qu’il en reste…), quant aux services publics dont les hôpitaux publics ils se retrouveront sous un véritable rouleau compresseur,  nous irons vers des situations sociales d’une gravité extrème.

Il est temps de s’opposer  
avec force à l’hégémonie
 de  la haute finance internationale.

Attaquons-nous aux causes de nos problèmes et non à leurs effets !






Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire