vendredi 15 août 2014

CHU d'AMIENS: La pédiatrie, une des grandes gagnantes du déménagement

Le déménagement au sud pour les services de pédiatrie seront gage de confort et de sécurité. Et, fait rare en France, de gain de lits, notamment en hospitalisation de jour.

S’il est un département de l’actuel hôpital Nord pour lequel le déménagement sur le monosite, au sud d’Amiens, va révolutionner le quotidien, c’est bien la pédiatrie. Car de l’aveu même du professeur Patrick Berquin, «  certains de nos bâtiments ne sont plus aux normes actuelles de confort et de soins  »...(...)...Quant au personnel des services de pédiatrie (465 effectifs au total), ils pourront enfin fonctionner dans une unité structurée en bloc unique, sur quatre étages et dans un seul et même bâtiment, aux côtés de la maternité, des urgences pédiatriques et le de la néonatalogie.  «  Au nord, on est dans un hôpital pavillonnaire, où les services de pédiatrie ont fini par coloniser neuf bâtiments dispersés un peu partout  », observe le professeur Berquin....(...)...Les fruits de plusieurs années passées à développer des spécialités afin qu’Amiens tire son épingle du jeu entre les services très en pointe de la pédiatrie parisienne ou lilloise   «  Plus que d’autres hôpitaux en France, nous avons eu à cœur de développer - dès les années 80  - des spécialités afin de ne pas proposer que de la pédiatrie générale. Nous sommes un centre hospitalier régional et universitaire, défend Patrick Berquin. Il fallait garder cet aspect. Amiens a ainsi le seul service de réanimation pédiatrique de la région, ce qui nous évite d’avoir à transférer les patients à Paris. Nos spécialités de neurophysiologie et de cardiologie pédiatriques sont régulièrement citées parmi les meilleures de France  », liste le professeur.

Pour qui l’hôpital d’Amiens devra continuer à jouer son double rôle  : celui de la proximité pour le bassin amiénois. «  Nous le mesurons aux consultations pédiatriques de l’hôpital, régulièrement surchargées. Car il n’y a pas assez de pédiatres en libéral dans le département  ». Et celui d’expertise et de référence pour la région. Et qui fait aussi que 1 800 enfants sont hospitalisés chaque année en hôpital de jour à Amiens.

Le déménagement de toute la pédiatrie s’effectuera entre le 22 septembre et le 1er octobre. «  Les enfants instables seront transférés sous surveillance constante avec un médecin du SAMU à côté de lui  », ajoute le professeur.

Intégralité de cet article sur le site du Courrier Picard

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire