mardi 20 mai 2014

L'hôpital Ambroise-Paré plus ou moins critiqué pour la réservation de chambres à un émir

Après la privatisation de plusieurs chambres d’un hôpital par un émir, de nombreux médecins ont pris position. Ils critiquent notamment les privilèges choquants dont il a bénéficié.

Chambres d’hôpital privatisées : l'affaire de l'Emir divise les médecins

Les critiques fusent depuis la révélation de l’admission d’un émir à l’hôpital Ambroise-Paré de Boulogne-Billancourt (Hauts-de-Seine). La semaine dernière, Le Canard Enchaîné soulignait que ce riche patient a fait privatiser le 7e étage de la structure, faisant grincer de nombreuses dents. Dans les colonnes du Journal du Dimanche (JDD) du 18 mai, le directeur de l’Assistance publique des hôpitaux de Paris (AP-HP) s’est défendu de tout traitement de faveur. Du côté des défenseurs de l’hôpital public, les avis sont partagés.


(Pour plus d'informations)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire