jeudi 8 mai 2014

Le 15 mai une journée nationale d'actions revendicatives pour tous les fonctionnaires


Les quelque 5.000.000 de fonctionnaires français sont appelés à participer à une journée nationale d'action le 15 mai lancée initialement par les organisations CGT, CFDT, CFTC, Fédération Autonome, FSU, UNSA et Solidaires (SUD). Elles  dénoncent tout particulièrement un déni de  démocratie en  l'absence de négociations salariales dans la fonction publique ainsi que  la dégradation de la qualité de l'emploi public avec  immanquablement une perte de la qualité des services rendus à la population. Car il est de plus en plus difficile de maintenir une qualité des prestations si les effectifs manquent ( les hospitaliers savent très bien ce que coûtent en vérité les mesures dites d'austérité dans la pratique).

Les syndicats hospitaliers  sont appelés à dénoncer tout autant  le « prolongement du gel du point d'indice jusqu'en 2017 »  des  grèves et  manifestations sont prévues dans tous les établissements de santé pour le 15 mai 2014.

"La Vie Hospitalière" constate effectivememnt  que depuis 2010 les fonctionnaires  sont les laissés pour compte d'une politique économique qui a déjà plus aucun sens pour l'avenir.
Nous ne rentrerons pas dans une polémique stérile surtout à l'approche de élections européennes mais il est évident que les fonctionnaires sont les victimes d'une manoeuvre politique qui dépasse même les frontières de l'Europe...soyons objectifs et réalistes...

Pour tous les fonctionnaies les amputations budgétaires massives, la dégradation des conditions de travail, la  précarisation des agents de catégories C  etc etc font que la coupe est pleine.

La politique engagée est celle de l'austérité sans fin, d'une "austérité pour la cause"...qui mènera la France à la dérive et c'est bien ce qu'ont programmé les "stratèges d'Outre-atlantique et autres comparses"...
N'ayons pas peur encore une fois des mots, en plus clair : les représentants politiques actuels sont les vassaux de la "politique économique mondiale" engagée déjà depuis plusieurs années par les U.S.A. (AGCS ... Traité Transatlantique (1)... ACS (1)...) ceci est évident, il n'y a qu'à voir quel est le chemin pris depuis plusieurs années par nos "représentants du peuple", ce n'est pas celui qui amènera notre pays à plus de grandeur et surtout vers un avenir serein...loin de là, pourtant l'argent ne manque pas, mais notre argent (car c'est bien de  l'argent du peuple dont ils se servent de manière très discutable...) est loin d'être utilisée à bon escient...loin de là...
Ce n'est pas pour rien que le crime de haute trahison a été retiré de l'article 68 de notre Constitution de 1958 - sans vouloir faire d'amalgame pour autant -  le Général De Gaulle en ce jour du 8 mai a de quoi se retourner dans sa tombe.
Le Général De  Gaulle un visionnaire ?
Une chose est certaine il n'était pas comme certains hommes politiques qui ne sont que des traitres aux intérêts de la France.
Il faudra que ces gens payent le moment venu tous leurs "errements".

Dans la rue le 15 mai tous les fonctionnaires (en poste ou retraités)  feront entendre leur mécontentement concernant les conséquences de la politique engagée par  ceux qui devraient défendre l'essence même de notre pays, ses fonctionnaires qui sont de plus en plus abusés et malmenés.
Mais encore il faut aller plus loin et que ce jour soit là aussi le moyen pour tous de marquer leur mécontentement de la politique engagée par le gouvernement du dernier Premier ministre nommé Valls, ce Monsieur a rappelons-le été le Président du Conseil de surveillance du Centre Hospitalier Sud Francilien (CHSF) qui a dès ses premiers jours de fonctionnement été non pas exemplaire mais victime de la politque imposée par le précédent gouvernement concernant les Partenariats Public Privé (PPP) - véritable cheval de Troie des privés contre l'Hôpital public- depuis des accords ont été signés  afin de mettre un terme à l'asphyxie de cet établissement..."La Vie Hospitalière" a suivi sur le terrain l'avancement de ce qui était pour certains un projet exemplaire...et qui comprenait aussi la vente de l'Hôpital Louise-Michel d'Evry-Coucouronnes...les intérêts immobiliers des affairistes qui sont sans aucune limite ne sont pas étrangers à certaines situations jugées scandaleuses...

Plus globalement la politique engagée est de circonstance et liée aussi au prétexte de la résorption de la dette qui doit (2) se réaliser coûte que coûte... preuve est faite que si "gouverner c'est prévoir" nos "élus du peuple" ne sont que de minables exécutants d'orientations dictées par des intérêts autres que ceux qu'ils ont le devoir de défendre et surtout de protéger...
Devons-nous penser que  ces orientations se réalisent dans  le cadre d'une "mondialisation" ...?...cette dernière est devenue pourtant de plus en plus incertaine d'autant  que des pays plus importants aujourd'hui que les USA n'y adhèrent pas (3), cherchez l'erreur...

Quoiqu'il en soit c'est toujours le petit peuple qui paye le plus cher tribut,  il est vrai que l'histoire est un éternel recommencement, la perfidie est souvent la cause des grands  malheurs de ce monde...mais c'est aussi et encore le petit peuple qui défend paradoxalement les causes appelées "les plus nobles"...

Pour en revenir à cette manifestation du 15 mai  tous les fonctionnaires doivent y participer car depuis près quatre années le gel du point d’indice entraîne une baisse importante du pouvoir d’achat dit pouvoir d'achat dégradé depuis maintenant dix années!
Les  blocages des émoluments et  salaires sont inacceptables  !
Il faut impérativement respecter l’égalité salariale entre les femmes et les hommes,
que le point d'indice soit revalorisé dans les meilleurs délais possibles,  une  refonte de la grille indiciaire doit être mise en place pour une meilleure reconnaissance des compétences et des qualifications, ainsi que le renforcement de la part indiciaire dans la rémunération
  
Les perspectives de suppressions d’emplois pèsent aussi sur les missions du service public, la qualité du service rendu aux usagers et sur les conditions de travail de tous les agents.
Les organisations syndicales qui ont lancé l'appel revendiquent :

- Des emplois statutaires pour faire face aux besoins.
- Plus de garanties pour les contractuels.
- Des perspectives de carrière et de mobilité pour tous les agents.
- La possibilité d’exercer les missions de service public dans des conditions décentes.

Il est grand temps d'arrêter de prendre les fonctionnaires pour des dindons !




1) Ceci dans le plus grand secret...le peuple ne doit pas savoir que des financiers n'ayant pas de   srupules veulent encore un peu plus profiter de tout ce qui est  possiblement rentable, c'est même avec l'ACS un accord  qui se prépare insidieusement et contre l'intérêt général du peuple de France et bien évidemment des peuples qui composent l'Europe.

2) De cette dette qui a été créée par "ceux qui mênent les orientations de la politique européenne", on ne peut que constater qu'elle a été faite afin d'amener progressivement les pays à la faillite...(à qui profite le crime?)...En effet la France par exemple ne peut plus faire appel à la Banque de France pour ses emprunts ? Obligation lui est faite d'utiliser des fonds privés...(article 104 du Traité de Maastricht, puis 123 du Traité de Lisbonne), ainsi c'est un minimum de 130 Millions d'euros d'intérêts (sic) que nous payons à des banquiers privés, la dette s'alourdit d'autant chaque jour !

3) Une grande partie des peuples des autres nations ne sont pas rentrés dans le rang, d'autant que sont privilégiés des intérêts particuliers (groupes financiers etc) en opposition aux intérêts généraux des pays, des familles, des travailleurs, des retraités...
Ce n'est pas pour rien que les pays comme l'Afrique du Sud, le Brésil, la Chine, l'Inde, la Russie se réunissent dans le cadre du BRICA...l'opposition à la politique engagée par ceux qui détiennent le "pouvoir par l'argent"ne fait que commencer...






Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire