mercredi 28 mai 2014

Déclenchement du niveau de veille saisonnière du plan national canicule


Depuis 2003, à partir du 1er juin, la veille saisonnière du Plan national canicule est déclenché. Ses objectifs : protéger les populations des effets d’une canicule par la mise en place de mesures adaptées aux différentes catégories de population ainsi qu'informer et communiquer pour sensibiliser et protéger les populations des conséquences sanitaires d’une canicule.
La plateforme téléphonique Canicule info service  est mise en service de juin à août inclus.
Numéro de téléphone :  0 800 06 66 66

"La Vie Hospitalière" rappelle le communiqué de presse de l'Association des Médecins Urgentistes de France du 10 janvier 2009, car il est toujours aussi brûlant d'actualité, sinon pire avec les atteintes qui sont portées de manière insidieuse à  la qualité des soins au nom de la marchandisation de la Santé (1) c'est scandaleux et c'est aussi l'une des répercutions sur la vie de chaque jour tout particulièrement pour les français et les françaises  de la politique menée  sur le plan international ...dite "politique" qui s'apparente à une grave dérive de notre société.

Extrait : "...Depuis de nombreuses années, l’AMUF alerte régulièrement sur le manque de moyens des hôpitaux et plus particulièrement des services d’urgence. 
Ces appels ont été méprisés et balayés d’un revers de main par les gens qui sont censés nous gouverner. 
Or « gouverner, c’est prévoir » ! 
Ils n’ont rien fait et l’hôpital est en situation de rupture. Seule la grande conscience professionnelle de ses personnels permet encore de le faire fonctionner tant bien que mal, mais pour encore combien de temps. L’argument de la nécessité d’une réorganisation ne tient pas. 
La précédente réforme dite « Hôpital 2007 » était une réforme organisationnelle avec la mise en place des pôles et l’instauration de la tarification à l’activité. Aucune évaluation de ses effets n’a été faite par le gouvernement. 
Pourquoi ? Parce que c’est un lamentable échec. 
Mais pas pour tout le monde, car le secteur de l’hospitalisation privée commerciale s’est fortement renforcé, rendant l’accès aux soins de plus en plus difficile et de plus en plus onéreux pour une grande partie de la population. C’est la raison pour laquelle, la réforme « Bachelot » qui poursuit et amplifie la logique de la précédente ne peut être une réponse acceptable aujourd’hui.
Assez de mensonges ! L’AMUF avec de nombreuses autres organisations demande l’ouverture d’un véritable débat sur l’avenir de l’hôpital public en France."

Un communiqué qui a été diffusé six ans après les milliers de décès liés à la canicule de 2003, et, qui est hélas toujours très actuel tant les moyens sont de plus en plus restreints au nom d'un  ignominieux prétexte : celui de faire des économies, toujours plus d'économies afin de tirer toujours et toujours plus de profits (comprenne qui veut...)...quand les poches des français et des françaises se vident, les comptes bancaires d'individus sans scrupule se remplissent...

Pour ne pas conclure...





1)  Le Traité transatlantique pourrait être signé dans les mois à venir avec une certaine discrétion sur ce dernier ce qui n'apparaît pas très honnête... malgré quelque articles se contredisant étonnamment...
Ce projet de Traité transatlantique est un danger pour l'avenir, voire le devenir des services publics,..Il est temps de réagir et surtout d'agir afin de mettre un terme à toutes ces orientations qui vont à l'encontre de l'intérêt général des citoyens et citoyennes.
L'été risque d'être chaud...



1 commentaire:

  1. • Le Traité Transatlantique est loin d'être signé (fin 2015) !
    • *Un collectif unitaire « StopTAFTA » a été crée en France.
    • *En Allemagne, Belgique, Pays-Bas, Royaume-Unis il en est de même. Ces collectifs se sont réunis avec des représentants « StopTafta » de toute l’Europe à Bruxelles pour coordonner leurs actions avant les élections européennes, des manifestations à Berlin, Bruxelles et Paris ont fait le plein..
    • * En France des collectifs locaux se montent (aujourd'hui 55)
    • * Les régions Ile de France et PACA, Limousin, Picardie, Bretagne ... les départements Seine Saint-Denis, Tarn … les villes Besançon, Niort, La Grande Synthe, Saint-Denis, Crévoux, Briançon, Sevran, Cherbourd se sont déclarées « Hors Tafta » et la région Auvergne « contre le Traité », la région Rhône-Alpes demande un moratoire
    • *Signez la pétition « PROTÉGEONS NOS COMMUNES, DÉPARTEMENTS, RÉGIONS … DÉCLARONS LES HORS TAFTA ! » ---> http://stoptafta.wordpress.com/2014/03/14/declarons-nos-communes-hors-tafta-non-aux-accords-de-libre-echange-entre-les-usa-et-lue/ : Votre maire, votre députés et vos eurodéputés recevront automatiquement le message comme quoi une personne de plus est contre le Tafta !
    • *Toutes les informations et l’actualité à ce sujet sur —> http://stoptafta.wordpress.com/
    • Organisons-nous pour rejeter ce Traité : Créer ou rejoindre un des 55 collectifs locaux « StopTafta » ---> http://stoptafta.wordpress.com/les-collectifs-locaux/

    RépondreSupprimer