vendredi 4 avril 2014

Le Ministère de la Santé n'est plus...



Le gouvernement va  prochainement imposer un plan d’économies de 50 milliards d’euros sur les trois prochaines années, on attend les mesures?...


Dans ce contexte il serait de bon ton que les 16 Ministères soient élagués et ainsi être réduits à l'essentiel afin de réaliser de réelles économies...et peut être,  (bien qu'une ministre a estimé que les repas servis étaient dégueulasses (1)) ...qu'il faudra arrêter de servir des bouteilles de champagne à 5.200 euros !


Oui, c'est purement dégueulasse...non pas les repas servis à tous ces privilégiés mais bien la politique engagée qui vise à aller encore un peu plus loin dans les restrictions...

On va même jusqu'à oser supprimer le Ministère des Affaires Sociales et de la Santé...pour en faire un Ministère des Affaires Sociales avec un éventuel Secrétariat d'Etat à la Santé...

De quoi se poser bien des questions...la place de la Santé ne semble pas être une préoccupation majeure pour ce gouvernement...


Le gouvernement Valls nous réservera certainement bien des surprises, on continue dans la politique du pire...quand l'on pense que cet actuel Premier-Ministre a été  Maire d'Evry, membre du Conseil de Surveillance du Centre hospitalier Sud Francilien (CHSF),  et quand l'on voit comment cet établissement de santé (2)  a été littéralement vidé de ses entrailles pour bénéficier à des intérêts privés, c'est là aussi bien dégueulasse...car les citoyens et citoyennes ont payés et payent encore et encore de leurs deniers les errements de ceux qui sont censés représenter l'intérêt général, les intérêts de tous les citoyens et citoyennes.







1) Quand l'on pense qu'il y a en France des personnes qui sont dans une misère extrême, que souvent ils ne mangent pas à leur faim (il est évident aussi que cette  population ne peut plus se soigner convenablement faute d'en avoir les moyens) là c'est réellement dégueulasse !!!


2) Qui devait être théoriquement un établissement public dans le sens propre du terme, et qui s'est retrouvé très vite dans un déficit exemplaire et très significatif de la politique engagée depuis des années (le Partenariat Public Privé -PPP- est dans bien des cas une fumisterie qui profite surtout à  des intérêts privés), politique  qui persévère (de droite comme de gauche ils s'entendent bien pour tirer profits de toutes les situations possibles).


Pour ne pas conclure

Par exemple : Les ministre des Affaires sociales, ministre du Travail, de l’Emploi et du Dialogue social, ministre du Logement et de l’Égalité des territoires, ministre de la Décentralisation de la Réforme de l’État et de la Fonction publique, ministre des Droits des Femmes, de la Ville de la Jeunesse et des Sports, ministre de la Culture et de la Communication, ministre de l'Éducation nationale de l'Enseignement supérieur et de la Recherche, soit 7 postes de ministres…
Peuvent se rassembler dans 3 Ministères, soit 1 ministre de la Santé et du Social, 1 ministre du Patrimoine et des Fonctions Publiques, et 1 ministre de la Recherche, de l’Enseignement, et de la Culture, un gain de 4 ministres est ainsi réalisé !

Quant au  ministre de l'Écologie, du Développement durable et de l'Énergie, et au ministre de l'Agriculture, de l'Agro-alimentaire et de la Forêt,   soit 2 ministres, 1 seul ministre de l’Environnement et de l’Agriculture est suffisant…

Sans oublier que le ministre des Finances et des Comptes publics et le ministre de l’Économie du Redressement productif et du Numérique ne sont pas dans une situation très claire,  1 seul   ministre des Finances et de l’Économie est là aussi suffisant, surtout quand l’on voit les budgets alloués, les avantages qu’ont ces gens là, avec à terme un droit à pension qui grève aussi les finances, il est temps d’arrêter de puiser dans les caisses de l’Etat de manière royale…

Là le Ministère de la Santé reprend une place qui lui sied et bien des Ministères sont fusionnés permettant des économies importantes (6 ministres de moins et on peut faire mieux…).




(mis à jour le 5 avril 2014)

 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire