dimanche 20 avril 2014

Dégradation du système de santé

Notre système de Sécurité sociale solidaire et égalitaire est basée sur un financement par des cotisations sociales.

L’annonce gouvernementale sous prétexte " d’agir sur le « pouvoir d’achat des salariés » prévoit une baisse des cotisations payées par les salariés " ! or on sait bien que ce qui est donné d’une main est repris de l’autre par les franchises, les déremboursements des médicaments , les forfaits hospitaliers, l’imposition des indemnités journalières des victimes de la vie et du travail , la remise en cause du 100% pour les affections de longues durée , les dépassements d’honoraires !

On veut dégrader notre système de santé comme c'est le cas en Grèce ! Rappelons que le système de santé en Grèce ne cesse de se dégrader; Le personnel de santé qui part à la retraite n est pas remplacé, des spécialités font défaut ! L’absence de soins fait progresser les maladies : les femmes enceintes ne font plus d’examens ! Dans les hôpitaux , le manque de matériel et de personnel fait reculer l’accès aux soins comme par exemple dans un hôpital de Crète où on peut lire « Le lundi pas de consultation en cardiologie » « pas de consultation ORL pendant dix jours » ! Dans le domaine psychiatrique on constate un manque de nourriture pour nourrir tous les patients , c’est ainsi qu’un appel au secours a été lancé par l’hôpital de Leros, dans la même logique Les personnes en situation de drogue ne sont plus suivies et sont laissées à l’abandon ! "les patients font la queue dès 5h du matin devant les grilles d’un dispensaire de son portail pour espérer décrocher un bon numéro, et se faire examiner ensuite dans la journée." Heureusement que de nombreux dispensaires municipaux ou assimilés, proposent de la médecine gratuite !

On veut nous rapprocher du système anglo saxon on veut détruire le système de notre sécurité sociale pour le confier aux assureurs privés ! On se rappelle le film de Michael Moore qui relate une anecdote sur le système de santé américain : un homme qui souffre de fractures à deux doigts attend à l’hôpital le devis de la " réparation ; " Or il n’a pas les moyens de se faire soigner les deux doigts, le médecin lui demande alors " quel doigt voulez-vous que je vous soigne. "

Rappelons que toutes les mesures qui empêchent le malade de se soigner correctement en France sont maintenues et vont s’aggraver :

Le mécontentement augmente, la grogne des personnels se fait sentir, une directive européenne prévoit l’ouverture de la santé au secteur marchand, la république Tchèque l’a testé pour nous !

La finalité est de réduire l’accès aux soins pour tous et notamment les plus démunis pour augmenter le secteur marchand qui génère des bénéfices.

L’espérance de vie recule dans de nombreux pays y compris en France :

Selon une enquête récente, l’espérance de vie est en recul dans de nombreux pays : la première cause évoquée est le recul de l’accès aux soins pour tous mais aussi des conditions de travail qui se dégradent, sans compter qu’ en France 30% de personnes renoncent aux soins car le coût reste trop important, renoncer c ’est laisser se développer une maladie , c’est faire reculer la prévention.

Martine Lozano
Militante associative

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire