mardi 2 juillet 2013

Les Médecins ne sont pas des Pigeons!



Réponse sur QDM  s'agissant de la générale de santé qui prône de nouveau modes de rémunération des médecins au regard des 72 % qui ne sont pas sûrs de ne pas abandonner la filière médicale soignante un jour....

Ben tient!!! générale de santé, mutualité même combat, une médecine forfaitiste, où le médecin n'est plus qu'un effecteur de soins sous dépendance totale, dans ses pratiques, ses actes , ses prescriptions , du financeur. Réveillez vous, les réseaux de soins arrivent, avec eux les remboursements différenciés, les mutuelles ont commencé à passer des accords avec les établissements de soins, dans ces accords elles regardent les tarifs pratiqués par les médecins et donc imposent une conduite tarifaire, elles se targuent de faire baisser le prix de journée des établissements de 7 %.

 Que croyez-vous qu'elles feront pour la médecine de ville, au sein des réseaux, elles imposeront la conduite des médecins, le ROSP a été mis en place pour cela , pour cadrer la dépense, cadrer la pratique

Réveillez vous!!!
Nous changeons de paradigme, votre avenir sera demain dans d'autre main que les vôtres. Il est plus que temps de nous faire entendre!!! Quoiqu'en disent les tenant d'une médecine sur-administrée , nous sommes une majorité à dire que le TO doit être dans la moyenne Européenne et qu'un médecin de France ne peut être sous évalué. Assez de ROSP et de saupoudrage de 5 euros en 5 euros qui ne garantissent que plus d'encadrement. 
Nous sommes acteurs pas effecteurs. Relevons la tête le C c'est 40 euros minimum ! Les responsables du bilan cela suffit! La générale de santé, la mutualité Française n'ont qu'un but, détourner le système à leur profit! au sens propre et profitent pour cela de la moindre faille. Ils sont responsables par la gestion de la pénurie organisée par le blocage des tarifs des actes d'une importante part de la crise professionnelle et aujourd'hui avec cynisme osent construire sur la crise qu'ils ont provoquée...(1)

Changeons le mode de rémunération disent-ils et encadrons les médecins , offrons nous les officiers de santé dont nous avons besoin , de gentils médecins obéisseurs...Cela suffit!


Docteur Jérôme MARTY
Président UFML


En réponse à l'article publié par "Le Quotidien du médecin" le 20 juin 2013:


Extraits de l'article:

"Pascal Roché, directeur de la Générale de santé (GDS), s’est dit « choqué » que seuls 28 % des jeunes médecins n’envisagent en aucun cas de se détourner de leur carrière médicale, citant l’enquête sur les aspirations des internes et chefs de clinique, présentée ce jeudi. Cette étude du Syndicat des internes des Hôpitaux de Paris (SIHP), pilotée par TNS Sofres, indique que 28 % des 1 599 internes et chefs de clinique franciliens interrogés « ne renoncer[ont] jamais a la carrière médicale », ce qui signifie en creux qu’une large majorité n’exclut pas de changer de voie.

Le patron du premier groupe de cliniques de France s’est montré sensible « aux exigences de sécurité professionnelle et de liberté » des jeunes médecins. Plus de la moitié des sondés disent préférer l’exercice hospitalier à l’ambulatoire, indique l’étude.

Face à l’attrait de la nouvelle génération pour l’exercice mixte et en groupe, Pascal Roché appelle à « inventer un nouveau système de santé » qui irait « dans le sens des évolutions portées par la ministre Marisol Touraine sur la T2A et le parcours coordonné de soins ». « Il est temps d’inventer une nouvelle forme de rémunération », a-t-il ajouté."



1) Oui,  quel cynisme que de tenter de tirer profits d'une crise provoquée et calculée pour une certaine cause, une cause dont les conséquences auront des effets qui feront perdre pieds, dans le temps, aux pourfendeurs, profiteurs, et, autres persifleurs... l'humain est à mettre en avant, et,  c'est bien là une condition qui devient incompatible avec les dérives du système actuel ... où les seuls critères retenus sont ceux de la rentabilité de toutes choses... réveillez-vous, il est grand temps!


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire