mardi 4 juin 2013

L'avancement de carrière des agents hospitaliers serait menacé au Centre hospitalier d'Abbeville ?...


La Direction de cet établissement,  du département de la Somme, envisage purement et simplement la suppression des « durées intermédiaires d'avancement d'échelon » selon une information du secrétariat de direction en date du 21 mai !...

Ce sont 1.300 agents hospitaliers non médicaux de l'hôpital, du centre de gérontologie et de l'EHPAD Georges-Dumont qui pourraient être concernés directement.

Bien évidemment les organisations syndicales font barrage à cette idée qui remet en cause encore un peu plus l'avancement des personnels.
En fonction de leur notation et de leur ancienneté, ces derniers peuvent en effet gagner plusieurs mois sur un avancement à l'échelon supérieur, qui est combiné à une prime, la Direction espère ainsi économiser 150.000 euros par an...pour environ 1300 agents.
Encore une atteinte au nom de la rentabilité des services publics hospitaliers qui cette fois encore est  préjudiciable aux personnels et ce sont leurs avantages qui sont remis en cause.

 Le Centre hospitalier d'Abbeville

"La Vie Hospitalière" entend dénoncer de telles décisions qui démotivent les personnels et porte atteinte à leurs intérêts et à leurs acquis. C'est indigne et souhaitons qu'il soit mis un terme à ce projet qui va à l'encontre des intérêts des personnels de Santé dont les émoluments ne sont pas très motivants quant aux avantages ils s'estompent avec le temps c'est une "évolution" qui est néfaste sur tous les plans, avec pour seul leitmotiv: faire du chiffre, qu'importe si les personnels se découragent, se fatiguent physiquement et moralement.L'absentéisme, le burn out (etc) gagnent du terrain et c'est regrettable que dans le monde de la Santé on évalue si peu les coûts réels de ces effets dus à des causes qui auraient pu être prises en considération, la prévention nécessite il est vrai des qualités humaines qui peuvent faire défaut...

Le Directeur du Centre hospitalier d'Abbeville  quant à lui se justifie en faisant valoir une recommandation donnée dans le dernier rapport de la Chambre régionale des comptes, qui a constaté que ces avancements intermédiaires conduisaient à un système avantageux pour les personnels mais coûteux pour l'établissement ...(tout avantage a un coût..).
Ainsi certains administrateurs de la Fonction Publique Hospitalière ont des avantages (logement de fonction, véhicule de fonction, primes...) ils ont aussi un coût ces avantages que la Chambre régionale des comptes pourrait évaluer avec précision ceci écrit en passant (1)...

Quant à la décision de la Direction... elle sera connue seulement fin 2013 (2) ...d'ici là...

(A suivre)




1) « La société a le droit de demander compte à tout agent public de son administration. »
(Article 15 de la Déclaration des droits de l’homme et du citoyen) ceci est rappelé sur la page d'accueil du site de la Cour des Comptes...

2) Une question:  Quel est l'avenir professionnel réel dans la Fonction publique hospitalière? Au fur et à mesure que le temps passe au lieu d'avancer on rétrograde, c'est une approche très discutable qui devient fortement préoccupante pour les professionnels de Santé.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire