mercredi 1 mai 2013

Inauguration du bâtiment Jean-Pierre Changeux à Eaubonne (Val-d'Oise)


L'Hôpital Simone Veil (Val-d'Oise) né de la fusion en 1998 des hôpitaux d'Eaubonne et de Montmorency,  a inauguré le 24 avril  son bâtiment Jean-Pïerre Changeux sur le site d'Eaubonne, en présence du Directeur délégué de l'ARS du val-d'Oise .
L'ensemble a nécessité quatre ans de travaux, et un coût de 73,7 millions d'euros (toutes dépenses confondues ) à noter que l'opération a été financée à 80% dans le cadre du "Plan Hôpital 2007".
elle représente près de 14.000 m² en construction neuve et 5.900 m² en surfaces restructurées.
Le nouveau bâtiment permet notamment d'y centraliser l'ensemble des urgences, (entraînant toutefoisla fermeture des urgences adultes de Montmorency...). Le service bénéficie ainsi de 2. 600 m² supplémentaires par rapport au cumul de surfaces jusqu'alors sur Eaubonne et Montmorency, permettant entre autres de juxtaposer 18 lits dans l'Unité d'hospitalisation de courte durée (UHCD). En continuité se situe la réanimation médico-chirurgicale, avec 10 lits de réanimation et 8 de surveillance continue.
Le bloc opératoire dispose désormais de 8 salles, dont une pour les endoscopies.

Le nouveau bâtiment héberge l'ensemble des activités d'hospitalisation médicale et chirurgicale adultes en chambres majoritairement individuelles (chirurgie orthopédique et traumatologique, neurologie et rhumatologie en niveau 2; chirurgie digestive et gastro-entérologie, ORL et ophtalmologie en niveau 3). À cela se greffent également un service d'imagerie et de radiologie rénové (1 IRM, 2 scanners, 5 salles de radiologie conventionnelle et d'échographie, 1 ostéodensitomètre et 1 mammographe numérisé), avec une partie des équipements dédiés aux urgences.

Le bâtiment sert aussi aux consultations externes : toutes celles de médecine, chirurgie et spécialités chirurgicales (ORL, ophtalmologie et stomatologie) sont centralisés au niveau 1 et disposent de 30 boxes. L'unité polyvalente de chirurgie ambulatoire dispose d'un accès direct au bloc opératoire et à la galerie d'accueil des consultations. Elle compte 16 lits ou fauteuils, avec individualisation de l'espace pédiatrique et 2 salles  pour les endoscopies.
Un point  important: les parkings ne sont pas payants comme par exemple à l'hôpital de Jossigny (Seine-et-Marne), à l'hôpital de Toulon et bientôt au CHU de Dijon (dont le Président du Conseil de surveillance est un cumulard de mandats politiques).
Voir sur le site de l'Hôpital Simone Veil les photos du  nouveau bâtiment.
 
C'est bien de respecter les patients et leur famille en ne créant pas un environnement où le patient est saigné plus que de raison, pour le seul profit bien souvent d'actionnaires ce qui est d'autant  bien loin de l'esprit hospitalier.








1 commentaire:

  1. En ce qui concerne les parkings payants il n'y a pas bien évidemment que le groupe Vinci mais aussi d'autres comme par exemple Veolia (qui est partout aussi) ainsi il y a encore mieux qu'un hôpital qui fait payer le droit de stationner et dont la gestion et les bénéfices sont pour un groupe privé, ainsi la commune "La Caserne" près du Mont Saint Michel qui est l'exemple à ne pas suivre, en effet vous devez avoir un code pour rentrer dans cette commune en voiture autrement vous devez obligatoirement vous garer sur le parking privé qui vous en coûtera 8,5 euros!
    Les hommes politiques démontre encore une fois leurs affinités avec les groupes financiers, tous les prétextes sont bons pour faire passer les pilules!

    Lien: http://lemontsaintmichel.centerblog.net/10-le-prix-des-parkings-au-mont-saint-michel

    Un monument qui appartient au patrimoine français et qui malheureusement est aujourd'hui à exclure de toute visite.

    RépondreSupprimer