vendredi 1 février 2013

Hôpital de Jossigny : les personnels en ont assez des conditions de travail !



Les personnels en ont assez de travailler dans les conditions imposées par la direction.

Hier,  une partie du personnel du centre hospitalier se trouvant à Jossigny (Seine-et-Marne) s’est mise en grève, dénonçant le manque de personnel de plus en plus flagrant et inadmissible pour un hôpital qui se trouve dans un bassin de vie de plus de 430.000 personnes.
Plus de 100 agents de tous les services ont engagées des actions revendicatives dénonçant aussi le manque de moyens techniques et la mise en danger des patients

Le stationnement payant a été lui aussi dénoncé, c’est il est vrai absurde et  « La Vie Hospitalière » a invoqué cette orientation grotesque et indigne d’un établissement hospitalier public… quel mauvais exemple que ceci (beaucoup de fonds publics ont été engagés mais servent-ils réellement aux services publics ?)…la question est posée…

Ce centre hospitalier qui devait être un exemple est loin de l’être, le déménagement des services du centre hospitalier de Lagny / Marne (de novembre à janvier) sur le nouvel hôpital de Jossigny laissait penser à de meilleures conditions de travail pour les personnels, une meilleure prise en charge des patients (etc) compte tenu que les locaux sont neufs et théoriquement repensés… or, les personnels sont confrontés à des  dysfonctionnements majeurs, les patients pourraient se retrouver en danger, notamment aux urgences, par manque d’effectifs…

L'entrée des urgences à l'hôpital de Jossigny

 Ce qui n’arrange rien : la privatisation de services comme la radiothérapie, la médecine nucléaire... le  stationnement payant (bénéficiant surtout aux actionnaires de « VINCI Park », c’est scandaleux !)  et pour les usagers encore un « petit moins » : pas de cafétéria, ni  de marchands de journaux …heureusement qu’à quelque centaines de mètres il y a un grand parking gratuit et un très grand centre commercial, les usagers pourront y laisser leurs voitures, se restaurer, faire des emplettes, acheter des journaux  tout en étant très proches à pieds des « services hospitaliers » quant à « VINCI Park » nous serons de ceux qui n’accepteront pas de payer un droit de stationner pour rentrer dans un établissement théoriquement public ! 
De beaux scandales en perspective !...

(A suivre)

6 commentaires:

  1. Je ne comprends pas qu'un hôpital public à l'origine (hôpital de Lagny-Sur-Marne) impose petit à petit aux patients des services privés...on sait que ces services sont là que pour se faire de l'argent sur le dos des malades, pour ceux qui doivent être soignés et qui n'ont pas les moyens je pense que leur vie va être de plus en plus dure.
    Il faudra surtout pour ceux qui habitent à Marne-La-Vallée et qui devraient être hospitalisés faire le bon choix car si le stationnement est payant la facture du séjour sera conséquente (on connaît les tarifs des abonnements en ce qui concerne les stationnements payants) et puis il y en a assez d'être pris pour des pigeons.

    Il faut changer radicalement la prise en charge des patients qui est de plus en plus éloignée de l'esprit d'humanisation des hôpitaux, ceux qui se font de l'argent sur le dos des patients ce ne sont pas ceux qui travaillent dans des conditions qui sont incompatibles avec leurs missions.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. On peut aussi s'interroger sur le fait que le Service de radiothérapie est toujours ouvert à Mareuil-lès-Meaux (clinique St Faron) alors que depuis l'ouverture du nouvel hôpital "public" se trouvant sur la commune de Jossigny ce même service occupe aussi les locaux de radiothérapie, utilisant ainsi les 3 bunkers se trouvant dans cet hôpital et qui normalement devaient être utilisés dans le cadre de la continuité du service de radiothérapie du centre hospitalier de Lagny...c'est la décision du directeur de l'ARS qui a entraîné la fin de ce service public de radiothérapie!
      Maintenant bien des questions sont posées, qui devront trouver des réponses satisfaisantes notamment quant à l'utilisation de biens publics pour des intérêts privés...

      Supprimer
  2. On voit que cet hôpital suit la même politique de restriction des personnels que tous ceux qui se regroupent ou se réorganisent.
    A la maternité de Port-Royal à Paris un enfant est mort?!
    Quelque soit les circonstances il y aura bien d'autres incidents et dysfonctionnements...tout simplement pour le fait que les soignants ne sont pas des robots et que sur fond d'humanisation, les personnels vivent très mal les orientations humanitaires de l'OMC...le fond qui manque le moins étant celui du fric! Ce sont les orientations du commerce mondial qui tuent progressivement toute humanité, car aujourd'hui c'est la rentabilité qui compte avant toute chose.
    Et là la rentabilité des services publics hospitaliers passe par une réduction des personnels et l'ouverture de services à groupes privés et des libéraux qui ont qu'un seul souci en tête : "se faire du fric"...
    Le pire c'est que c'est avec l'argent des contribuables qu'ils se font leurs petites affaires, pour moi il est temps de tout remettre à niveau car la société part à la dérive, quand l'on voit ce qu'il se passe et qu'en fait l'on continue ces orientations qui visent à exploiter tout ce qui peut être rentable sans se préoccuper de l'intérêt général, je dis qu'il est temps de mettre un terme à tout ceci.

    On n'est pas des pigeons et on a le droit de vivre dans une société où le droit à la santé pour tous ne doit pas être réservé qu'à ceux qui ont les moyens de se faire soigner.

    Quant à l'hôpital qui se trouve à Jossigny il est anormal que le parking soit payant!
    Les citoyens et citoyennes se doivent de demander des comptes et connaître les responsables de telles orientations qui discréditent durablement un établissement public.
    Car je vois mal une personne obligée (par exemple) de se faire opérer en urgence et qui aurait laissé sa voiture sur le parking...la facture sera salée!
    Ils se moquent bien des gens tout ce beau monde mais le temps passant il faudra bien que cessent toutes ces exactions.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La grève est terminée depuis lundi, les revendications des personnels subsistent, pour la direction la position est très claire: Madame Ladoucette la directrice de Jossigny a déclaré dans "Le Parisien" du 5 février (page 18): "J'ai produit une note interne pour montrer que je ne suis pas sourde à ce qui se dit"...en plus clair j'entends bien ce qui se dit...sans plus...ce qui passe par une oreille sort par l'autre probablement...
      Elle déclare aussi : "Par ailleurs des concertations avec chaque service sont organisées pour identifier les problèmes et trouver des solutions"...Propos de pure forme pour calmer en partie les mécontentements et sans envergure d'autant qu'elle précise: (Quant à l'attribution des moyens supplémentaires souhaités) "Je n'ai pas le budget.Si j'ajoute des effectifs dans un service, je les enlève dans un autre." C'est pas étonnant qu'il y a un grand malaise au sein de Jossigny, rien ne sera réglé sérieusement, c'est au personnels, aux usagers, à tous les citoyens et citoyennes de s'interroger sur de tels propos dans un bassin de vie de près de 500.000 habitants!
      Depuis le temps les solutions devraient être trouvées comme par exemple des effectifs en nombre afin d'assurer un travail digne et conforme aux missions des soignants, nous allons vers une déshumanisation des services...tous les ingrédients sont là, avec en plus des services donnés à des intérêts privés (là on a pas hésité à avancer des fonds publics...) et comme accueil : VINCI PARK à l'entrée même de cet hôpital...beurk!...beurk!...beurk!

      Supprimer
    2. Depuis 4 jours une cafetaria est ouverte (à droite de l'entrée principale) et dans une quinzaine de jours un point librairie devrait être fonctionnel. Les visiteurs et patients ne sont pas encore taxés par la société "Vinci Park" mais tout se prépare petit à petit...vive les patins à roulettes!
      Ils prennent vraiment les gens pour des imbéciles de plus en plus.

      Supprimer