jeudi 24 janvier 2013

L'épidémie de grippe a fait 15 morts depuis novembre...



L'épidémie de grippe continue à s'étendre mais ne présente pas de gravité particulière, selon l'Institut de veille sanitaire (InVS) qui fait cependant état de 15 décès depuis le mois de novembre.

Dans un bulletin publié mercredi, l'InVS précise que depuis la reprise de la surveillance le 1er novembre dernier, 129 cas graves, dont 15 décès, lui ont été signalés.

La majorité de ces 129 cas admis en réanimation concerne des adultes, avec facteur de risque, infectés par des virus de type A. Seuls 8 d'entre eux avaient été vaccinés.

Sur les 15 personnes décédées (âgées de 3 à 84 ans), 11 présentaient un facteur de risque et 13 avaient été infectées par un virus de type A, précise l'InVS qui souligne que l'épidémie ne présente pas de gravité particulière jusqu'à présent, avec un taux de décès inférieur à celui observé lors des saisons précédentes.

Selon le réseau Grog (Groupes Régionaux d'Observation de la Grippe), la grippe a été responsable d'environ 560.000 recours aux médecins généralistes et pédiatres la semaine dernière, soit 20.000 de plus que la semaine précédente.

 Le réseau relève également que l'augmentation des consultations pour infection respiratoire aiguë ou grippe concerne surtout les enfants et que les trois virus A(H1N1) pdm09, A(H3N2) et B continuent de circuler sans dominance nette de l'un ou de l'autre (1).

Le niveau d'activité des syndromes grippaux devrait continuer d'augmenter cette semaine, estime pour sa part le réseau Sentinelles-Inserm qui ne prend en compte que les grippes avec fièvre d'apparition soudaine dépassant 39 degrés, accompagnées de signes respiratoires et de courbatures, et vues en médecine générale.

Il précise que sur la base de ces critères, 841.6000 personnes auraient consulté un médecin en 5 semaines d'épidémie.

Les régions les plus touchées par la grippe la semaine dernière, selon le réseau Sentinelles, étaient les régions Rhône-Alpes (666 pour 100.000 habitants), Nord-Pas-de-Calais (660), Limousin (592), Auvergne (450), Provence-Côte d'Azur ((427), Champagne-Ardenne (418), Alsace (413) et Centre (312).

Par ailleurs, l'épidémie de gastro se poursuit pour la 4e semaine consécutive, avec un total de 902.000 personnes qui auraient consulté un médecin depuis le début de l'épidémie, note le réseau Sentinelles.

Mais la décrue épidémique semble avoir débuté ajoute-t-il.

Les régions les plus touchées la semaine dernière étaient le Limousin (740 cas pour 100.000 habitants), la Lorraine (462), le Nord-Pas-de-Calais (456) et l'Auvergne (414).

Enfin, l'épidémie de bronchiolite à VRS (Virus Respiratoire Syncytial), le principal responsable de l'épidémie de bronchiolite du nourrisson, qui avait connu un pic en décembre, poursuit sa décrue en France métropolitaine, selon le réseau Grog.

1)  Notes de « La Vie Hospitalière » : Pour la grippe A (celle qui avait tant fait couler d'encre) aucun cas humain pas plus que de foyers aviaires (H5N1) selon le bulletin international de l’Invs n° 383...on est loin de la pandémie qui devait frapper le genre humain...et bien des contradictions existent dans l'information...

 

Sources AFP - Invs



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire