dimanche 21 octobre 2012

Une femme perd son enfant en accouchant sur l'autoroute !


Plus jamais ça!

 Vendredi, une jeune femme a mis au monde  un enfant dans sa voiture, sur l'autoroute A-20 près de Brive, alors qu'elle allait  vers la seule maternité du département du Lot.
 L’enfant n’a pas survécu...
C’est scandaleux, ignoble d’en arriver en France à des situations comme celle-ci !
C’est le résultat de la politique menée par le gouvernement  qui oublie que la Santé est un droit pour tous et qu’il ne saurait y avoir de compromis à ce sujet !
La loi HPST aidant à la casse progressive des services déficitaires (ou qui peuvent faire le jeu  d’ intérêts privés plus ou moins déguisés (1)…) nous subissons de plein fouet cette politique qui sous le couvert de restructurations et autres ne fait que détruire chaque jour un peu plus les services hospitaliers publics !
Ainsi nous avons là dans le département du Lot un exemple : la maternité de Figeac est fermée depuis trois ans pour des raisons budgétaires… ???
C’est une décision qui est aujourd'hui lourde de responsabilité !

« La Vie Hospitalière » a à maintes reprises alerté sur les risques pris par les « responsables » il faut maintenant qu’ils prennent leurs responsabilités.
C’est une honte et il est temps d’opposer à toutes ces dérives décisionnaires des plaintes comme il se doit, le service public hospitalier n’étant plus assuré correctement dans certaines zones !!!
Il faut prendre en considération que le département du Lot avait 3 maternités (2) et qu’il n’y en a plus qu’une !   
Comment peut-on en arriver là ?
Patrick Pelloux médecin urgentiste, Président de l’AMUF a déclaré à BFM TV : « On ne peut pas continuer à avoir sans arrêt une version du service public hospitalier qui va sans arrêt vers les fermetures, ce n’est pas possible, et on ne peut pas demander à la fois aux urgentistes de tout faire ! Parce qu’on n’est pas là pour faire tout ce qui n’est pas fait ou tout ce que les autres n’ont pas envie de faire. »
Ceci est clair, on ne peut plus continuer dans la voie engagée par les politiques.

La jeune femme devait faire un trajet de plus d'une heure, pour se rendre à la seule maternité de ce département, sur les conseils d’un médecin gynécologue de Figeac…
 

« La Vie Hospitalière » adresse toutes ses condoléances à la famille, et,  demande qu’une enquête soit diligentée mettant en cause les vrais responsables (directs et indirects...) de plus la réouverture des maternités de proximité fermées pour des motifs budgétaires doit être envisagé.


1) Maternités publiques dont la "clientèle" est récupérée par des cliniques, fermeture de services publics d’urgences ,  à ceci il faut ajouter les fermetures de services de radiothérapie, de laboratoires publics etc   
C’est une honte !

2) Après le fermeture de la maternité de Gourdon, celle  de Figeac suivit en 2009…il ne reste plus que celle de Cahors…pour un département !
Qui dit mieux dans le pire ?

4 commentaires:

  1. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer
  2. Le président de la République a demandé samedi l'ouverture d'une enquête administrative afin de connaître les circonstances exactes de la mort du nouveau-né...
    Dans un pays qui avait 1 369 maternités en 1975 et qui trente cinq ans plus tard n'en possède plus que 535, il ne faut pas s'étonner des prises de risques.
    Prétendre que le trajet ne doit pas dépasser 30 minutes ne veut rien dire, la distance entre une ville et une maternité est plus claire, en effet on peut mettre 20 minutes pour faire pour traverser une ville d'autant que la vitesse est de plus en plus limitée...
    La distance entre Figeac et Brive-la-Gaillarde est de plus de 100 kilomètres, et il faut plus d'une heure pour s'y rendre avec de bonnes conditions de circulation.
    Monsieur François Hollande devrait décentraliser les maternités mais il semble que la loi Bachelot fait des émules...
    C'est effectivement terrible d'en arriver à des situations comme celle qui vient d'arriver, ils vont tout faire pour arrondir les angles ce qui compte pour eux c'est le côté rentable, le temps passant ils continuent leurs atteintes au service public avec toutes les conséquences...

    Ce sont des gens sans aucune humanité.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il ont vite fait d'arrondir les angles, ils ont aussi vite fait de se disculper.
      Tout va très bien, tout est normal...
      Normal?
      Est-ce normal qu'un département ait une seule maternité ?
      Est-ce normal qu'il faut faire plus de 100 kilomètres pour atteindre une maternité?
      Monsieur Holland de la manière la plus normale que tout français doit être à 30 minutes d'un service d'urgence...ceci ne veut rien dire le temps est variable pour atteindre un service d'urgences selon les endroits et les heures.
      Quant à l'enquête menée par le directeur de l'ARS...est-ce bien à lui de la mener?... on ne peut pas être juge et partie à la fois.

      Supprimer

  3. "Ainsi nous avons là dans le département du Lot un exemple : la maternité de Figeac est fermée depuis trois ans pour des raisons budgétaires… ???
    C’est une décision qui est aujourd'hui lourde de responsabilité !"


    Effectivement c'est déjà là la preuve que si la maternité de Figeac n'avait pas été fermée, il n'y aurait pas eu de mortalité infantile sur le bord de l'Autoroute A 20.
    Pour moi il y a des responsabilités qui n'ont pas été prises et beaucoup de manipulations et de pressions dans cette affaire.

    RépondreSupprimer